L’Afrique a enregistré une forte croissance cette dernière décennie. Une nouvelle dynamique économique a été créée. Le continent a su atténuer les effets de la crise financière et sa croissance économique a rebondi. Mais une croissance globale économique ne suffit pas. Les politiques pour réduire les inégalités et promouvoir l’inclusion sont désormais plus que nécessaires. Il est impératif de mettre plus l’accent sur ce que les gens veulent: un travail décent, un salaire adéquat, l’accès aux services de base, plus de démocratie et des gouvernements responsables. L’objectif pour l’Afrique et son peuple est d’être un pôle de croissance dans les décennies à venir. Lire plus

11juin2014

Politiques d’assouplissement quantitatif : quel impact sur l’Afrique et ses marchés financiers ?

Les flux de capitaux privés en direction des marchés émergents bénéficient d’un environnement mondial globalement favorable, en particulier de l'amélioration des perspectives mondiales et de la forte croissance prévue en Afrique. Au moment où la Réserve fédérale américaine amorce un changement de sa politique monétaire, passant de mesures d’assouplissement quantitatif à une politique plus restrictive, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon devraient toutes deux opter pour une nouvelle politique d’assouplissement monétaire. Ainsi, les flux de capitaux privés en direction des pays émergents et des « marchés frontières » devraient être plus élevés qu'au début 2014.


12févr.2014

L’impact de la politique d’assouplissement quantitatif aux États-Unis, au Japon, au Royaume-Uni et en Europe

Dans un récent ouvrage que j’ai rédigé conjointement avec le Prof. Kjell Hausken intitulé « Quantitatif Easing and Its Impact in the US, Japan, the UK and Europe » (L’assouplissement quantitatif et son incidence aux États-Unis, au Japon, au Royaume-Uni et en Europe), nous analysons de façon empirique les effets de l’assouplissement quantitatif sur les taux d’intérêt et l’économie des États-Unis, du Japon, du Royaume-Uni et de l’Europe.


20nov.2013

Tirer profit des chaînes de valeur mondiales : de nouvelles perspectives pour l'Afrique

Selon le rapport 2013 de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) sur l'investissement dans le monde, la valeur du commerce mondial atteindrait actuellement 20 mille milliards de dollars EU, selon les estimations. Le commerce intermédiaire de biens et de services intégrés à différents stades de la chaîne de production représente les deux-tiers du commerce mondial. Le développement de tâches et d’activités fondés sur des processus de production ont progressivement conduit à un réseau de systèmes de production mondialisés et sans frontière. Ces réseaux complexes (qu’ils soient mondiaux ou régionaux) de gros sont qualifiés de “chaînes de valeur mondiales” (CVM).


11nov.2013

Transformer l'Afrique

Les économies africaines ont enregistré des taux de croissance sans précédent, durant la dernière décennie. Pour l’essentiel, cette croissance a été tirée par les exportations de ressources naturelles et de matières premières, l'amélioration de la gestion macro-économique, une classe moyenne en pleine expansion, et l'accroissement de la demande intérieure alimentée par la consommation et la stabilité politique.


28oct.2013

L’Intégration de la main-d’œuvre africaine

Nous avons tous vu des images sur les travailleurs africains non qualifiés et les migrants économiques tentant désespérément de se frayer un chemin vers l'Europe, sur des embarcations surpeuplés et dangereux, risquant leur vie dans la quête d' une vie meilleure. Nous avons également lu sur les flux importants d'immigration irrégulière sur le continent africain ( y compris de commerçants et professionnels hautement qualifiés ), avec un grand coût humain et social. Les raisons de cette migration illégale et généralisée ne sont pas nouvelles.


You are currently offline. Some pages or content may fail to load.