Bienvenue sur le blog du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) dédié aux enjeux de l’industrialisation, du commerce et de l’intégration régionale en Afrique. Lire plus

Pietro Toigo

Pietro Toigo est macro-économiste en chef au Centre africain des ressources naturelles (CARN). Titulaire d’un master en économie de la London School of Economics, il a occupé auparavant les fonctions de macro-économiste en chef au sein du Département de la gouvernance et de la gestion économique et financière de la BAD, où il travaillait sur les questions de gestion des finances publiques, de développement du secteur privé et de gouvernance des industries extractives.

Avant de rejoindre la BAD, Pietro Toigo a exercé comme économiste senior pour le Département du développement international du Royaume-Uni durant six ans, respectivement au Zimbabwe, en Sierra Leone et en tant que représentant pays en Libye du, où il a conçu et conduit des programmes axés sur la gestion économique, la réforme du secteur public et la gestion des ressources extractives.

Par le passé, Pietro a également dirigé l’équipe de préparation budgétaire de la Coalition Provisional Authority et conseillé le ministre des Finances iraquien lors de la transition post-conflit en Irak en 2004. Par ailleurs, il a aussi exercé différentes fonctions au sein du Trésor du Royaume-Uni et à la direction Economie et Finances de la Commission européenne.


30août2017

Developing skills for industrialization in Africa’s extractive industries

The discovery and exploitation of oil, gas and mining usually brings in its wake high expectations of employment opportunities for countries where the resource extraction is taking place. However, there is often a mismatch between these expectations and the actual jobs that the oil, gas and mining sectors can offer. In practice, oil and gas, and to a lesser extent, mining projects in Africa often do not generate much employment locally. This is partly as a result of the capital intensive nature of extractives and, especially oil and gas projects.

Auteurs: Pietro Toigo

Catégories: Pietro Toigo


02août2016

Beneficial ownership of extractive companies: Are we walking the walk?

Illicit financial flows – flows of financial resources leaving a jurisdiction through illegal or illicit means – are the largest drain on developing countries’ ability to finance the Sustainable Development Goals agenda. Africa is particularly affected: the African Development Bank estimated that the continent lost over a trillion dollars since the 1980s, making it a net creditor to the world.

Comments:

1 comment(s)

Auteurs: Pietro Toigo

Catégories: Pietro Toigo


15avril2016

De la roche à l’industrie : comment les industries extractives peuvent-elles être une plate-forme pour l’industrialisation de l’Afrique ?

L’industrialisation est de retour. Après des décennies d’efforts politiques principalement axés sur la stabilité macroéconomique et l’ouverture des marchés, le succès des politiques industrielles mises en œuvre sur les marchés asiatiques émergents a montré l’importance d’un effort concerté pour que l’Afrique s’élève sur l’échelle des chaînes de valeur mondiales et qu’elle se diversifie afin de ne plus dépendre des matières premières brutes.


07déc.2015

Les ressources extractives peuvent-elles contribuer à l’intégration de l’Afrique ?

Tout au long de la flambée des prix des années 2000, on estimait que les gouvernements africains devaient davantage tirer parti des ressources extractives (exploitation minière, pétrole et gaz) pour obtenir de meilleurs résultats en matière de développement. Un point de vue qui a persisté lors de l’effondrement des cours s’est produit à partir de 2011.


S’abonner

Nous contacter

Vous souhaitez proposer un articleà paraître sur ce blog ? Envoyez-nous un mail à tradeblog@afdb.org, en indiquant en objet "Article de blog pour examen". Si votre article est retenu, vous serez contacté(e) et une courte biographie et une photo de vous vous seront demandées pour publication. Veuillez noter que nous nous réservons le droit d'examiner l'article et d’y apporter des corrections grammaticales avant sa mise en ligne.