L’Afrique de l'Ouest est au cœur de la transformation en Afrique : la région prévoit la plus forte croissance du continent en 2014, avec un taux de 7,4%. Certains pays sont engagés dans une période de stabilisation, émergent d’une période de conflit ou atteignent un niveau de revenu moyen. L’Afrique  commence à récolter les fruits de son intégration régionale et globale. Par conséquent, il existe une demande croissante pour une analyse et une expertise informée. Lire plus

03oct.2016

La Maîtrise de l’eau pour multi-usages, un défi important pour la réalisation des objectifs des Top 5 de la BAD.

L’Afrique est à la croisée des chemins avec la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD). Située au centre de l’attention des experts du monde du développement et des décideurs - comme l’a montré la récente 71e Assemblée générale des Nations Unies, la transition ODD-ODM nous mène à un constat de « non-évolution ». Les différentes conceptions énoncées ainsi que les multiples indicateurs proposés n’ont pas permis d’atteindre le développement durable nécessaire pour l’Afrique. Manque de pertinence des données disponibles ou déficit de coordination ? Une chose reste constante et incontournable : l’Afrique ne pourra atteindre un développement durable et tendre vers l’émergence, que si elle prend en charge, elle-même, sa propre transformation économique.


27juin2016

Le déficit commercial de produits alimentaires, un défi pour le Togo

Le nombre d’habitants au Togo (7 millions) est assez proche de celui en Suisse (8 millions). Pareillement pour la superficie couverte par chacun des deux pays : 56 785 km2 pour le Togo et 41 285 km2 pour la Suisse. En revanche, le Togo compte une population active agricole 12 fois plus nombreuse que la Suisse, laquelle devance largement le Togo en termes de consommation d’engrais par hectare (15 fois plus), de nombre de machines agricoles par surface arable (4 000 fois plus) et de productivité céréalière par hectare (6 fois plus). En conséquence, la valeur ajoutée par actif agricole en Suisse est 32 fois supérieure1 à celle au Togo, pour des raisons de productivité mais aussi de respect des normes et standards et des vicissitudes du marché.


11mars2015

La filière café en Afrique de l’Ouest : son impact sur l’économie et l’environnement

Le café est une boisson universelle, à l’impact économique considérable. C’est, devant le blé, la première matière agricole échangée dans le monde en termes de volume ; et la deuxième matière première, en valeur, après le pétrole. La consommation mondiale de café se mesure en sacs. Elle représente actuellement 140 millions de sacs et devrait atteindre les 175 millions de sacs en 2020. D’ici là, il faudra donc produire 35 millions de sacs supplémentaires, dont la plupart seront composés de café robusta.


18juil.2014

Hausse des prix alimentaires en Afrique de l’Ouest : il est urgent d’agir

Dans son dernier rapport semestriel, intitulé Perspectives de l’alimentation, sur les marchés alimentaires mondiaux, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) pointe une nouvelle hausse des prix de produits, tels que le blé, la viande et le riz. Cette nouvelle tendance inverse le mouvement de déclin qu’ont connu les prix internationaux des denrées alimentaires ces 10 derniers mois. Cette hausse est particulièrement flagrante pour les principales denrées dans la région : blé, riz, mil, sorgho et manioc.


S'abonner