Perspectives économiques aux Seychelles

  • La croissance est tombée à 4.8 % en 2016, alors qu’elle s’établissait à 5.7 % en 2015 après une période de croissance solide qui a permis aux Seychelles d’accéder à la catégorie des pays à revenu élevé.
  • Les perspectives à moyen terme sont modérées : les prévisions de croissance du PIB s’établissent à 3.5 % pour 2017 et à 3.3% pour 2018, sous l’effet du tourisme, des TIC et de la pêche. 
  • En mettant davantage l’accent sur l’entrepreneuriat, le développement des compétences et une meilleure inclusion financière, les Seychelles pourront parvenir à une croissance plus inclusive et durable, avec une diversification renforcée.

L’économie des Seychelles a poursuivi sa croissance en 2016, principalement grâce au tourisme, mais le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a reflué à 4.8 % d’après les estimations, contre 5.7 % en 2015. Les perspectives à moyen terme sont modérées : les prévisions de croissance du PIB réel ressortent à 3.5 % pour 2017 et à 3.3% pour 2018. L’archipel est entré dans la catégorie des pays à revenu élevé en 2015. Les secteurs traditionnels de la pêche et du tourisme devraient rester les principaux moteurs de la croissance, avec les Technologies de l’information et de la communication (TIC). Des politiques budgétaires et monétaires prudentes, couplées à la stabilité politique, ont renforcé la solidité macroéconomique de l’archipel, et l’inflation devrait rester à un chiffre en 2017.

Le pays pâtit de son manque de diversification économique et de sa vulnérabilité aux chocs extérieurs. Il convient de verdir la croissance et de la rendre plus inclusive pour protéger l’environnement naturel fragile des Seychelles contre les conséquences délétères du changement climatique et faire en sorte que la croissance profite à tous les habitants. Le développement du secteur privé est primordial pour diversifier l’économie, mais doit bénéficier d’un cadre plus favorable pour exploiter tout son potentiel et englober de nouveaux secteurs d’activité.

En mettant davantage l’accent sur l’entrepreneuriat, le développement des compétences et une meilleure inclusion financière, les Seychelles pourront atteindre une croissance plus inclusive et durable, avec une diversification renforcée. Malgré une population peu nombreuse et une accession récente à l’indépendance, les Seychelles disposent de ressources naturelles uniques et d’une population immigrée d’une grande diversité culturelle qui valent au pays d’être porté sur l’innovation et l’entrepreneuriat. Pour autant, il semble que de nombreux obstacles empêchent encore d’exploiter tout le potentiel entrepreneurial du pays, notamment le manque de motivation entrepreneuriale chez les jeunes, l’absence de formations à l’entrepreneuriat et à la création d’entreprises, et le décalage entre le niveau de compétence des demandeurs d’emploi et les besoins du secteur privé. Le gouvernement constitué à l’automne 2016 a mis en place de nouveaux organismes pour le développement de l’entrepreneuriat et de l’industrie, avec pour objectif d’aider les jeunes à créer leur entreprise.