Vous êtes ici

Le Fonds d’assistance technique des pays à revenu intermédiaire (FAT-PRI)

Historique et objectifs

Le Fonds d’assistance technique des pays à revenu intermédiaire (FAT-PRI) répond à l’engagement et à la dynamique stratégique du Groupe de la Banque, qui vise à améliorer la qualité, l’efficacité au plan du développement, le nombre et la compétitivité de ses opérations dans ses pays membres régionaux à revenu intermédiaire. Le FAT-PRI a été lancé en 2001, avec l’objectif de fournir des ressources, sous la seule forme de dons, pour renforcer les capacités, mener des études économiques et sectorielles et préparer des projets dans les pays à revenu intermédiaire. Or ceux-ci voient leurs besoins évoluer en matière de développement ; ce qui requiert, de la part de la Banque, de toujours innover et améliorer sa prestation de services.

Domaines d’action

Lors du choix des activités susceptibles d'être financées par un don du FAT-PRI, priorité est donnée à celles qui sont énoncées dans les Documents de stratégie pays respectifs des pays à revenu intermédiaire.

Aujourd’hui, peuvent prétendre à un financement du FAT-PRI :

  • Activités de renforcement des capacités / assistance technique auprès des institutions publiques
  • Activités de préparation de projets
  • Études économiques et sectorielles et autres travaux d'analyse conduits à l'échelle nationale
  • Activités de promotion du secteur privé
  • Activités de promotion de l’intégration régionale

Pays éligibles

Les ressources du FAT-PRI servent à financer des activités dans les pays dits de la catégorie C d’une part, qui ne peuvent prétendre qu’à des financements non concessionnels du guichet BAD ; et dans les pays de la catégorie B d’autre part, autrement connus comme “à financement mixte”, qui sont éligibles aux financements tant du guichet BAD non concessionnel que du guichet FAD concessionnel. Si les pays peuvent changer de catégorie au fil du temps, seuls ceux appartenant aux catégories B et C sont éligibles aux ressources du FAT-PRI.

La Banque envisage la possibilité d’élargir l’accès aux financements du FAT-PRI, pour que les pays en phase de transition vers le statut de pays à revenu intermédiaire puissent eux aussi y prétendre.

Catégorie B – Pays à financements mixtes BAD et FAD Catégorie C – Pays éligibles aux seuls financements BAD

Cameroun

Kenya

Zambie

Afrique du Sud

Algérie

Angola

Botswana

Cabo Verde

Congo

Égypte

Gabon

Libye

Maroc

Guinée équatoriale

Maurice

Namibie

Nigeria*

Seychelles

Swaziland

Tunisie

* Le Nigeria a été reclassé pays exclusivement BAD en 2014 et bénéficie d’une période de transition de 5 ans, qui expire le 31 décembre 2018.

Source: Rapport annuel 2015 du Groupe de la Banque (P.317)

Plafond par demande de don: le montant maximum d’un don est de 1,68 million de dollars EU. Les ressources du FAT-PRI peuvent servir à financer des activités payées tant en devises qu’en monnaie nationale. Les bénéficiaires du Fonds, secteur privé inclus, sont tenus de contribuer à hauteur de 5 % minimum du coût total de l’assistance technique sollicitée.

Seuils d'approbation: les vice-présidents des complexes des opérations sont autorisés à approuver les demandes de dons d'assistance technique inférieurs à 559 536 de dollars EU. Les requêtes pour un don entre 559 536 et 1,2 million de dollars EU sont validées par le président de la BAD. Les montants supérieurs à 1,2 million de dollars EU requièrent l’approbation du Conseil d’administration sur la base de la non-objection.