Perspectives économiques au Bénin

  • En 2016, la croissance économique du Bénin a ralenti, passant de 5.2 % en 2015 à 4.0 % selon les estimations, principalement à cause du contexte électoral et de la croissance plus faible au Nigéria.
  • Les années 2017 et 2018 devraient connaître une reprise de la croissance avec des taux attendus de 5.5 % et 6.2 % respectivement, en raison de la mise en oeuvre du Programme d’action du gouvernement 2016-21 qui prévoit un doublement du taux d’investissement sur la période.
  • Le soutien à l’entrepreneuriat dans la transformation des produits agricoles et la transition vers le secteur formel notamment peuvent contribuer à l’industrialisation de l’économie et permettre d’assurer une croissance durable et plus inclusive.

En 2016, la croissance économique est estimée à 4.0 % contre 5.2 % en 2015 et 6.5 % en 2014. Le ralentissement de la croissance au cours des deux dernières années s’explique par le contexte électoral, les délestages électriques et la baisse de l’activité économique au Nigéria voisin. L’inflation reste faible en raison de la baisse des cours du pétrole et de la dépréciation du naira, la monnaie nigériane. Le déficit budgétaire qui s’était aggravé entre 2013 et 2015, a été réduit à 6.2 % du produit intérieur brut (PIB) en 2016, grâce aux économies réalisées par le gouvernement en place depuis avril 2016, sur le train de vie de l’État. Avec la mise en oeuvre du Programme d’action du gouvernement (PAG), intitulé « Bénin révélé », sur la période 2016-21, le taux de croissance économique devrait s’établir à 5.5 % en 2017 et à 6.2 % en 2018.

Le PAG devrait induire une hausse du taux d’investissement, qui passerait de 18.8 % du PIB en 2016 à 34.0 % en moyenne annuelle sur les cinq prochaines années. Le déficit public, attendu à 9.4 % du PIB en 2017, devrait fléchir au cours des années suivantes. Il est important pour le gouvernement de s’assurer de la soutenabilité de la dette et d’améliorer la capacité d’absorption du pays pour une bonne exécution de son plan d’investissement. Les perspectives pour 2017 et 2018 se situent également dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement, à travers les Objectifs de développement durable (ODD). La mise en oeuvre du PAG vise à consolider les progrès en matière sociale et à réduire significativement le niveau de la pauvreté, lequel a augmenté sur la période récente.

Afin de renforcer le caractère durable et inclusif de la croissance, un accent particulier doit être accordé à l’industrie et à l’entrepreneuriat. Le tissu industriel du pays est en effet peu dense et peu diversifié. Le gouvernement devrait développer l’industrie en misant sur une exploitation accrue des potentialités agricoles et sur la position géographique du Bénin, pays de transit, voisin du Nigéria. L’appui à l’entrepreneuriat doit être consolidé notamment dans la transformation des produits agricoles. Le modèle de développement économique soutenu par le PAG, prônant un renforcement des partenariats public-privé, ainsi que la promotion de l’auto-emploi et de l’entrepreneuriat au Bénin, s’inscrit dans cette dynamique.