Vous êtes ici

Burundi - Projet de développement du corridor de transport sur le port de Bujumbura et du lac Tanganyika - Résumé EIES

26-juil-2019

Le port de Bujumbura est à la fois le premier port du Burundi mais également le premier port du lac Tanganyika (devant le port de Mpulungu en Zambie, de Kalemie en RDC, de Kigoma en Tanzanie). Le port a été construit dans les années 50 et ses installations et équipements actuels, certes anciens mais jugés dans un état relativement bon, ont accueilli en 2010 près de 170 000 tonnes de marchandises, dont près de 100 000 par voie lacustre et 70 000 par voie terrestre.

Les différentes crises dans la région ont eu comme conséquence une absence d’investissement et un mauvais entretien dans les infrastructures de transport, renchérissant le coût des marchandises dans les pays enclavés et handicapant le commerce inter-régional. Avec la pacification de la région, et le développement économique prévu, le port de Bujumbura doit jouer son rôle de carrefour de transport. En effet, le port de Bujumbura est situé au croisement des corridors de transport Central et Nord (depuis les ports de Mombassa et Dar Es Salam jusqu’en RDC) et Nord et Sud (actuellement, via le port de Mpulungu en Zambie, dans l’avenir jusqu’en Afrique du Sud).

Le présent document constitue le résume de l'Etude d'Impact Environnemental et Social (EIES) du projet de Développement du Corridor de Transport sur le Port de Bujumbura et du Lac Tanganyika. L’EIES a été élaborée pour apporter à Office Burundais pour la Protection de l'Environnement (OBPE) ainsi qu'aux autres structures techniques gouvernementales parties prenantes au projet et au grand public, une connaissance détaillée des enjeux environnementaux et sociaux du projet et des mesures d'accompagnement associées à la mise en œuvre dudit projet.

Sections Connexes