Vous êtes ici

Bénin - 2005-2009 - Document de stratégie pays

09-juin-2005

Avec un revenu national brut par habitant estimé à près de 440 dollars EU en 2003, le Bénin a réalisé des progrès notables, depuis l’approbation de la stratégie d’assistance du Groupe de la Banque en mai 2003. Ces progrès se sont traduits, au plan macro-économique, par une croissance réelle du produit intérieur brut (PIB) de près de 4%, une maîtrise de l’inflation et un déficit budgétaire soutenable. Le Bénin a mis en oeuvre un système de suivi et d’évaluation de ses programmes de réduction de la pauvreté à travers l’Observatoire du Changement Social. De plus, un mécanisme à moyen et long termes (MMLT) de dépenses pour la période 2003-05 et des indicateurs de performance ont été finalisés pour les principaux secteurs prioritaires. Au plan de la gouvernance, le pays se caractérise par une stabilité politique remarquable et des progrès dans l’enracinement de la démocratie. Les performances du pays ont été jugées satisfaisantes par les partenaires au développement, en particulier le FMI, même s’il a été observé un dépassement des dépenses publiques au cours de l’année 2004. En mars 2005, l’agence de rating « Standard & Poor’s » a confirmé les notes à long terme « B+ » et à court terme « B » de la République du Bénin. Cette note reflète une gestion prudente des finances publiques, l’importance du soutien financier accordé par les partenaires au développement et l’allègement du poids de la dette extérieure dont bénéficie le Bénin. Au plan structurel, la mise en œuvre des réformes a été poursuivie, notamment dans le domaine fiduciaire, de la libéralisation et de la promotion du secteur privé, et du renforcement des capacités des pauvres à participer au processus de décision et de production. Les ressources provenant de l’initiative PPTE (Pays pauvres très endettés) sont gérées comme les autres dépenses publiques sont identifiables dans le budget.

Sections Connexes