Vous êtes ici

Politique du Groupe de la Banque relative à l’instrument de financement axé sur les résultats

20-déc-2017

Tel que spécifié dans ses Accords1 , le mandat du Groupe de la Banque africaine de développement (le "Groupe de la Banque" ou la "Banque") est de contribuer au développement économique et au progrès social durables de ses États membres régionaux (PMR), individuellement et collectivement. À cet égard, le Groupe de la Banque et d'autres banques multilatérales de développement (BMD) sont invités à jouer un rôle majeur, à redoubler d'efforts et à innover, afin de répondre aux besoins croissants de leurs clients, dans un environnement de développement marqué par la volatilité, l'incertitude et la concurrence. Ces appels ont, à leur tour, accordé une attention accrue aux résultats mesurables des dépenses publiques. La Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide (2005) et ses plates-formes de coordination ultérieures, telles que le Programme d'action d'Accra (2008) et le Forum sur l'efficacité de l'aide de Busan (2011), semblent tous converger vers une utilisation accrue des approches de financement axées sur les résultats pour démontrer des résultats mesurables à partir des investissements d'aide. Eu égard à la modicité des ressources et à une aide au développement en baisse continue, de nombreux partenaires au développement ont accédé à ces appels et à cette demande croissante en introduisant le financement axé sur les résultats (FAR)2 , un instrument qui aligne les incitations sur les résultats.

Sections Connexes