Vous êtes ici

Notes d’information pour la stratégie à long terme de la Banque - Soutenir l’innovation et l’esprit d’entreprise pour le développement socioéconomique

17-avr-2012

Le continent africain a vécu durant les années 2000 l’un des plus longs épisodes de forte croissance économique ininterrompue (plus de 6% en moyenne) jamais connue à ce jour. Cette performance résultait partiellement du démantèlement de l’Etat dans les secteurs stratégiques, notamment par le biais de la privatisation des sociétés d'État, et en partie de l'adoption de politiques macroéconomiques favorables qui reconnaissent l'importance de mesures d’incitation fortes pour les producteurs nationaux et étrangers ainsi que pour les investisseurs. Cette période se caractérise également par l'intégration croissante de l'Afrique dans l'économie mondiale, sous l’effet de l’ouverture de plus en plus des économies des différentes régions du continent aux marchés internationaux. La bonne tenue des économies africaines s’expliquait aussi par la flambée des prix des matières premières sur le marché mondial, dopés par la croissance soutenue des économies émergentes, notamment celles de l'Inde et de la Chine. Mais tout cela n’a fait qu’augmenter le niveau d’interconnexion mondiale qui exposant le Continent aux diverses effets néfastes engendrés par la récession mondiale.

Sections Connexes