Vous êtes ici

RCA - Document d'assistance intérimaire à la transition 2014-2016

24-juin-2014

Les attaques de la rébellion Seleka déclenchées en décembre 2012 en RCA qui ont conduit au renversement du régime de François Bozizé en mars 2013, sont à l’origine de la plus grave crise politique, sécuritaire et humanitaire que ce pays ait connue depuis son indépendance en 1960. S’ajoutant aux nombreuses difficultés que le pays a traversées depuis son indépendance, cette nouvelle crise est intervenue dans un contexte marqué par une situation de fragilité découlant de plusieurs décennies d’instabilité socio-économique. Parmi les facteurs de fragilité, on peut notamment citer : (i) l’absence de dialogue politique inclusif et de cohésion sociale autour des orientations stratégiques et politiques ; (ii) les faiblesses des capacités humaines et institutionnelles de l’Etat à assumer ses fonctions régaliennes ; (iii) la faiblesse des infrastructure de base et l’exclusion spatiale/géographique en raison de l’étendue du territoire faiblement peuplé et fortement enclavé ; (iv) la mauvaise gouvernance dans le domaine de la gestion des finances publiques et des ressources naturelles et des institutions ; et (iv) la vulnérabilité aux chocs sécuritaires et économiques exogènes notamment d’origine régionale.

Sections Connexes