Vous êtes ici

Fiche de contrôle pour la prise en compte des aspects genre dans le secteur de l'eau et assainissement

22-avr-2010

La sécurité de l’eau et de l’assainissement en Afrique touche aux relations de genre et soulève de nombreuses questions d’ordre social et culturel, institutionnel, économique. Le cadre culturel et social détermine les pouvoirs, le statut, le prestige, les droits, les obligations, et conditionne l’accès de la femme par rapport à l’homme, à la terre, à l’eau, à l’éducation, à la santé, à l’emploi. C’est dans ce contexte que les tâches liées à l’exhaure, au transport, au stockage et à l’usage de l’eau incombent aux femmes et aux filles. La recherche de l’eau pour l’abreuvement du bétail est réservée aux hommes et aux garçons. La propreté des lieux (case, cour, latrines, points d’eau et de tout environnement) publics ou privés, est également attribuée aux femmes et aux filles. Cette répartition des tâches ajoutée à la rareté des ressources en eau affecte le taux de scolarisation des jeunes (filles et garçons) et d’éducation des femmes. Alors que, leur accès aux infrastructures d’eau potable et d’assainissement, à des distances très réduites (100 mètres au lieu de 1500 mètres et plus) leur permettra d’économiser du temps qui sera consacré à l’éducation, aux activités génératrices des revenus et projet de développement de leur localité.

Sections Connexes