Vous êtes ici

Finance climatique – Newsletter N° 34 – Edition spéciale COP21 – Décembre 2015

16-mai-2019

Il ne pouvait y avoir meilleure nouvelle pour cette fin d’année 2015 que l’adoption, en décembre, de l’Accord de Paris par 196 Parties à la Convention des Nations unies sur les changements climatiques. Après presque deux décennies de négociations, les pays sont parvenus à se mettre d’accord sur la nécessité de contenir le réchauffement de la planète « à moins de 2 °C et de poursuivre les efforts pour limiter l’élévation de la température à 1,5 °C au-dessus des niveaux de l’ère préindustrielle » en recourant aux options énergétiques propres. De plus, les pays développés ont réaffirmé leur engagement à mobiliser au moins 100 milliards $EU par an d’ici à 2020 pour aider les pays en développement à transformer leurs économies en conséquence. C’est une excellente nouvelle pour le continent africain. Mais le travail ne fait que commencer.

L’importante participation aux évènements du Pavillon Afrique pendant la COP21, coparrainé par la Commission de l'Union africaine et la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique et la BAD, confirme l’intérêt porté aux défis régionaux, au partage des meilleures pratiques et à l’intensification de la collaboration pour réaliser nos objectifs « verts ». Des solutions innovantes adaptées aux besoins spécifiques de l’Afrique sont tout aussi importantes que d’assurer des financements continus.

Sections Connexes