Vous êtes ici

Diversifier les produits de la banque pour fournir aux pays exclusivement FAD un accès au guichet souverain BAD – Rapport d’évaluation

19-mai-2014

Depuis la revue de la politique de crédit du Groupe de la Banque de 1998, la performance macroéconomique de la plupart des pays africains à faible revenu s'est nettement améliorée. En particulier, de nombreux pays africains affichent aujourd'hui une forte croissance économique, un environnement macroéconomique stable et un risque de surendettement faible ou modéré. Ce revirement est le résultat de l’application de bonnes politiques, d’une décennie de croissance économique impressionnante, des réformes de la gestion des finances publiques et de la dette ainsi que des initiatives PPTE / IADM. Toutefois, l’Afrique se doit d’investir des ressources considérables pour accélérer la croissance et la maintenir à des taux élevés pour la transformation structurelle de ses économies et ce, afin de générer les emplois dont elle a grandement besoin. De tels investissements ne peuvent pas être satisfaits par des ressources concessionnelles rares. Ainsi, durant les 5-6 dernières années, plusieurs pays africains ont emprunté des montants significatifs à des coûts commerciaux, à des taux largement supérieurs à ceux que la Banque pourrait offrir. La Stratégie 2013-22 du Groupe de la Banque préconise un recours à des financements additionnels et à des instruments innovants mieux adaptés aux besoins des pays africains à faible revenu.

Sections Connexes