Vous êtes ici

DRC-Congo - Étude de la route Ouesso-Bangui-N’Djamena et de la navigation fluviale sur le Congo, l’Oubangui et la Sangha - Etude de projet

01-déc-2010

Les pays de l’Afrique centrale sont décidés à renforcer les échanges économiques dans la zone CEEAC et avec les autres CERs. Dans ce contexte, ils ont adopté un vaste programme dénommé « Plan Directeur Consensuel des Transports en Afrique Centrale (PDCTAC) » et soutenu par la Communauté internationale, dont l’une des priorités est d’assurer à brève échéance les liaisons entre les capitales des différents Etats membres. L’axe Kinshasa/Brazzaville-Bangui-N’djamena fait partie de ces priorités, dans la mesure où il permettra de relier quatre capitales et également de fournir à la RCA et au Tchad un accès à la mer (par Pointe Noire au Congo ou Matadi en RDC) additionnel par rapport au port de Douala au Cameroun. Des efforts ont déjà été entrepris pour viabiliser cet axe au point qu’au Congo et au Tchad, plus de 70% de l’itinéraire routier sont bitumés ou en voie de l’être. La route Ouesso-Bangui-N’djamena comprend les maillons sur lesquels n’est programmé aucun aménagement, et les pays concernés souhaitent en disposer d’une étude de faisabilité devant leur permettre de mobiliser/rechercher les financements nécessaires à la réalisation des travaux.

Sections Connexes