Vous êtes ici

Subventions alimentaires et aides sociales directes - vers un meilleur ciblage de la pauvreté monétaire et des privations en Tunisie

02-sep-2014

La révolution de 2011 et les mouvements sociaux qui ont suivi ont mis en exergue les inégalités en Tunisie, exacerbant les demandes sociales. Ces attentes ont mis en avant la question de la pauvreté et remis en question la performance des systèmes de transferts sociaux. Dans ce cadre, l'Institut national de la statistique (INS), en collaboration avec le Centre de recherche et des études sociales (CRES) et des partenaires internationaux - dont la Banque africaine de développement (BAD) - ont fait ressortir de l'enquête 2010-2011 sur les dépenses des ménages, que 15,5 % de la population se trouvait en dessous de la ligne de pauvreté (SLP) en 2011.

Sections Connexes