Vous êtes ici

La Bad et les Fic pour une Afrique qui prend en compte le changement climatique 2016

14-oct-2016

Les Contributions déterminées au niveau national constituent un nouvel instrument de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) contenu dans l’Accord de Paris. L’Accord de Paris entre en vigueur en novembre 2016. Le processus des CDN est le canal par lequel les pays participants acceptent de contribuer à la réalisation de l’objectif mondial de réduction des gaz à effet de serre (GES) afin d’atteindre des niveaux de températures mondiales supportables, tel que stipulé dans l’Accord de Paris. En prélude à la rencontre de Paris, les pays avaient soumis leurs contributions prévues déterminées au niveau national (INDC en anglais) qui indiquent le degré de limitation des émissions de GES qu’ils envisagent à une date donnée. Avec l’adoption de l’Accord de Paris, il est entendu que chaque pays qui ratifie l’Accord doit soumettre une version définitive de sa contribution déterminée au niveau national (CDN). En Afrique, certains pays ont conditionné leur contribution prévue par l’obtention de fonds pour le financement du climat. La BAD et les FIC sont prêts à soutenir les pays africains dans ce processus.

Sections Connexes