Vous êtes ici

Guinée-Bissau - Rapport combiné d’achèvement du document de stratégie pays axée sur les résultats 2005-2010 et de revue de la performance du portefeuille 2010

25-mai-2011

La Guinée-Bissau est un État fragile, à peine sorti d'un conflit et reste caractérisé de 1999 à 2008, par une instabilité politique chronique avec des changements fréquents de gouvernements (quatorze successifs) et un coup d'État (2003). En fin 2008, les élections largement remportées par le PAIGC (67 sièges sur 100) ont fait espérer le début d‘une nouvelle ère de stabilité, notamment avec le gouvernement de techniciens favorable aux réformes. La stratégie de réduction de la pauvreté a été remise à l‘ordre du jour avec le soutien de la communauté internationale, de même les réformes. Mais, dès mars 2009, le Président et le Chef d‘Etat major sont assassinés, suivi février d‘un coup d‘Etat qui a mis en place de nouveaux chefs militaires, soupçonnés d‘être sous influence de narco trafiquants. Ils manifestent leur hostilité à l‘égard du Premier Ministre. Pour le moment, un statut quo domine la situation politique qui reste tendue. Le gouvernement jouit du soutien de la société civile bissau-guinéenne, des organisations régionales (CEDEAO et UEMOA) et de la communauté internationale. C‘est dans ce climat interne difficile que le gouvernement a poursuivi la mise en œuvre des réformes et atteint le point d‘achèvement de l‘initiative PPTE renforcée à mi-décembre 2010, en remplissant 12 conditions sur 13/1 .

Sections Connexes