Vous êtes ici

Multinational - Troisième plan strategique a moyen terme (SMTP III) de la fondation pour le renforcement des capacités en Afrique - Rapport d’achèvement de projet

04-mai-2018

L'objectif global du projet et du troisième Plan stratégique à moyen terme de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (SMTP III) est de renforcer les capacités des institutions régionales en matière de gouvernance, pour plus d’efficacité dans la réduction de la pauvreté. La stratégie décennale de la Banque (TYS) met en exergue l'énorme besoin en matière de renforcement des capacités auquel est confronté le continent et continue de faire face afin de démontrer la raison pour laquelle, il est impossible pour une institution de renforcement des capacités d’accomplir cet exploit toute seule. La Banque insiste donc sur la nécessité de partenariats institutionnels pour assurer une couverture adéquate du renforcement des capacités en Afrique. Ce projet a donc priorisé l'idée de mettre sur pied des partenariats, et l'agence d'exécution la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) a travaillé avec d'autres partenaires de mise en œuvre. Notamment : l'Institut de gestion macroéconomique et financière d'Afrique orientale et australe (MEFMI) et l’Institut Nigérian des Hautes Études Juridiques (NILS). L'objectif du projet met l'accent sur une gouvernance économique efficace et en adéquation avec la Stratégie de gestion des connaissances 2015-2020 de la Banque ainsi que sur la Stratégie de renforcement des capacités. Ces deux stratégies : la Stratégie de gestion des connaissances 2015-2020 et la Stratégie de renforcement des capacités de la Banque se veulent d'améliorer la capacité des pays membres régionaux à entreprendre un dialogue politique efficace. En outre, le projet obéit également aux politiques et stratégies d'intégration régionale (RIPoS) 2014-2023 du groupe de la banque dont l'objectif est de favoriser l'intégration économique régionale voire continentale á travers une efficacité accrue de l’appui du Groupe de la Banque au secteur privé des pays membres régionaux et sousrégionaux et les organisations régionales. Á cette fin, le renforcement des capacités des institutions africaines a été jugé critique pour accélérer le programme d'intégration en mettant l'accent sur l’élargissement du spectre des activités du projet á travers une approche régionale en donnant la priorité aux ateliers régionaux ; en renforçant les capacités des responsables au niveau des pays membres régionaux. Le projet a également satisfait la Stratégie de développement du capital humain 2014-2018 de la Banque dont le but est d'exploiter le potentiel d'un milliard d'Africains en améliorant les compétences et en promouvant les technologies pour l'égalité des chances.

Sections Connexes