Vous êtes ici

Multinational - rapport d’évaluation - Programme d’aménagement de routes et de facilitation du transport au sein de l’union du Fleuve Mano (PARFT/UFM) – 01 2015

06-jan-2015

Les Gouvernements de Côte d’Ivoire, de Guinée, du Libéria et de Sierra-Léone ont introduit auprès de la Banque, une requête de financement pour l’aménagement et le bitumage des routes Danané-Lola (87,35 km), Bloléquin-Toulépleu-Frontière du Libéria (65 km), Tabou-Prollo (28 km), Karloken-Fish Town (80 km) et la jonction Harper-Cavally (16 km). Il s’agit de 276,35 km de routes encore en terre, d’à peine 6 m de largeur, impraticables en toutes saisons, avec des ouvrages de franchissements pour la plus part, en bois de fortune. L’enclavement des régions, le nombre élevé de contrôles routiers et l’inadaptation des postes frontaliers sont des facteurs de fragilité qui attisent les crises successives qui ont caractérisé la région les 20 dernières années. Ces routes enregistrent, cependant, un trafic appelé à croître eu égard aux potentialités économiques de la zone et aux efforts faits pour sortir ces pays des crises récurrentes qui les ont longtemps caractérisés. Pour faire face aux trafics actuels et futurs, il faut améliorer le niveau de service des routes, accroître leur capacité à supporter le trafic en toute saison et alléger les contrôles frontaliers, ce qui nécessitera l’aménagement et le bitumage des routes ainsi que l’aménagement de postes frontaliers pour des contrôles conjoints.

Sections Connexes