Vous êtes ici

Multinational - Programme de développement de route et de facilitation du transport au sein de l'union du fleuve Mano, phase II - Rapport d’évaluation

08-oct-2018

Le Programme d’aménagement de routes et de facilitation du transport au sein de l’Union du fleuve Mano – phase 2 est un programme régional exécuté au Libéria et en Côte d’Ivoire dans le but d’aménager et de bitumer au total 67,1 kilomètres (km) de route reliant le sud-est du Libéria à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Les tronçons concernés se présentent comme suit : i) aménagement d’une route de 20 km entre Fish Town et Kelipo (dans le comté de River Gee au Libéria) ; et ii) aménagement de 47,1 km de route reliant Sanniquellie à Loguatuo au Libéria et desservant la ville frontalière de Gbeunta en Côte d’Ivoire. Jusqu’à présent, ces tronçons sont des routes en latérite d’à peine six mètres de large, impraticables la majeure partie de l’année. Les ponts enjambant les nombreux cours d’eau de la région sont en bois rudimentaire et les routes sont entrecoupées de nombreux postes de contrôle et de postes-frontière inadaptés qui rendent le trajet long et fastidieux. Le sud-est du Libéria en particulier est l’une des régions les moins développées du pays, avec des taux de pauvreté élevés estimés à 54 %. Le manque d’infrastructures routières constitue une entrave majeure au développement économique et aux activités dans cette partie du pays, notamment en ce qui concerne la circulation des biens et des services. Pour que ces routes puissent supporter les flux de circulation actuels et à venir, on doit améliorer leur niveau de service, renforcer leur capacité à recevoir des véhicules pendant toute l’année et réduire le nombre de postes de police mis en place sur leur tracé. Cela passe par l’aménagement et le bitumage des routes, la construction d’un pont de 36,55 mètres de portée sur le fleuve Nuon qui relie le Libéria à la Côte d’Ivoire à la frontière Loguatuo/Gbeunta, et la construction de postes de contrôle frontalier communs.

Sections Connexes