Vous êtes ici

Soudan du Sud - Alimentation en eau et assainissement de petites et moyennes villes - Etude de faisabilité et études techniques détaillées

22-oct-2013

Malgré la disponibilité de ressources en eaux de surface et en eaux souterraines, les données montrent que deux personnes sur trois dans le pays n’ont pas accès aux services d’alimentation en eau salubre et potable. Pire, plus de huit personnes sur dix n’ont pas accès à des services d’assainissement adéquats. En raison de cette situation, plus de six millions de personnes sont privées d’accès à des services améliorés d’alimentation en eau et environ huit millions de personnes n’ont pas accès à des services d’assainissement améliorés. Les faibles niveaux d’accès à une alimentation en eau salubre et potable et à des services d’assainissement adéquats, couplés aux mauvaises conditions d’hygiène, constitue la principale cause des maladies d’origine hydrique telles que la diarrhée, le choléra et le ver de Guinée. Le Soudan du Sud est le pays le plus touché au monde par le ver de Guinée qui est transmis par la consommation d’eaux contaminées et stagnantes. Par conséquent, l’amélioration des services d’alimentation en eau et d’assainissement constitue un impératif. Le gouvernement a désigné le secteur de l’alimentation en eau et de l’assainissement comme un secteur hautement prioritaire et un point de départ important pour la réalisation de ses objectifs de développement. De plus, le gouvernement a classé le secteur comme une des six principales priorités de dépenses énoncées dans tous les principaux documents stratégiques du gouvernement.

Sections Connexes