Vous êtes ici

Les implications de l'expérience de la Corée dans le développement des chaînes de valeur agricoles en Afrique

23-mai-2019

L’agriculture est la principale source de revenus de 60 % de la population africaine. Toutefois, la valeur de la production agricole ne représente que le quart du PIB de l’Afrique, tandis que sa facture d’importations nettes de produits alimentaires devrait atteindre 110 milliards de dollars d’ici 2025.1 La maigre croissance agricole de l’Afrique n’est pas seulement due à sa faible productivité, avec des rendements équivalant à 56 % de la moyenne mondiale,2 mais elle peut aussi être attribuée à l’aspect limité du développement des chaînes de valeur agricoles et aux liens limités entre celles-ci, en particulier au-delà du stade de la production.3 En réalité, la valeur ajoutée après la phase de la production agricole ne représente que 38 % des activités de la chaîne de valeur agricole de l’Afrique, contre 78 % pour la moyenne mondiale.4 Cela indique que les possibilités qui permettraient d’accroître les revenus ruraux ne sont pas considérées à de nombreux niveaux, car la chaîne de valeur agricole reste sous-développée.

Sections Connexes