Vous êtes ici

Togo - Monthly Economic Review - August 2012

02-aoû-2012

Depuis le début de l’année 2010, le Togo s’est engagé dans de vastes chantiers d’infrastructures routières. Dans cet élan de modernisation, le pays veut combler son déficit en matière de facilité de transport. L’insuffisance quantitative et qualitative d’infrastructures de transport routier reste un problème pour la croissance de l’économie togolaise. Sur le plan régional, à partir de son port en eau profonde à Lomé, le Togo offre un corridor routier de désenclavement des pays de l’Hinterland (Burkina, Mali, Niger). Le Togo a la forme d’un corridor d’une superficie de 56.600 km2 avec une façade maritime de 53km de longueur sur l’océan Atlantique. Le pays a un réseau routier d’une longueur de près de 11750 km. Cette couverture donne une densité de 20,75 Km au km², l’une des plus élevées de la sous-région ouest africaine. Le ratio relatif aux routes revêtues est faible, à peine 21% de l’ensemble du réseau routier est bitumé. Ce taux est moins de 20% pour la plupart des pays en Afrique Sub-saharienne et à 100% pour les pays d’Europe occidentale. Il y a en moyenne 1 véhicule par km de route au Togo contre 61 en Tunisie.

Sections Connexes