Vous êtes ici

Document de travail 114 - Additionnalité des institutions de financement du développement (IFD) dans l’industrie du pétrole et du gaz en amont en Afrique

02-nov-2010

Le nombre de pays appartenant au groupe des pays africains producteurs de pétrole devrait tripler d’ici à 2011 avec l’arrivée du Ghana, du Niger et de l’Ouganda. Le gisement extracôtier Jubilee du Ghana pourrait même devenir opérationnel et produire des volumes commerciaux de pétrole brut d’ici à la fin 2010.

Cette croissance illustre bien une tendance plus large sur l’ensemble du continent qui hisse l’Afrique au rang de région productrice de pétrole et de gaz (Banque africaine de développement, 2007 : 58-63 ; Valdmanis, 2009). Les découvertes de gisements commercialement viables de pétrole et de gaz en mer et à terre s’additionnent dans des pays qui n’étaient pas traditionnellement associés à la production pétrolière et gazière. Outre les trois nouveaux producteurs attendus en 2011, une autre cohorte de nouveaux producteurs de pétrole devrait faire leur entrée sur le marché d’ici à 2015 (voir tableau A2). Les entreprises opérant par exemple au Kenya, au Liberia, au Mozambique, à Sao-Tomé-Et-Principe, en Sierra Leone, en Somalie et en Tanzanie sont toutes à un stade de prospection avancé.

Sections Connexes