Vous êtes ici

Maroc - Projet d’Extension et de Modernisation de l’aéroport de Rabat Salé (PEMARS) - Rapport d’évaluation

14-nov-2019

La réalisation du présent projet s’intègre dans le cadre du développement du secteur des transports, notamment la poursuite de la mise à niveau et la modernisation des infrastructures et services en vue d’accroître la compétitivité logistique de l’économie nationale. Le projet d’extension et de modernisation de l’aéroport de Rabat Salé s’inscrit dans le cadre du Schéma Directeur Aéroportuaire National à l’horizon 2035 (Ajwae 2035) qui vise à accompagner les différentes politiques sectorielles notamment : (i) la vision touristique 2020 avec pour objectif 20 Millions de touristes à cet horizon et qui aura un fort impact sur le développement du trafic aérien ; (ii) la Stratégie logistique qui se propose de positionner le Maroc en tant que hub régional de la logistique au niveau de l’Afrique ; et (iii) la Stratégie d’accélération industrielle qui vise à réussir l’accélération de l’industrialisation par un développement axé sur les écosystèmes. Le projet prévu dans le programme d’investissement de l’ONDA pour la période 2018-2022 permettra de répondre aux besoins de la demande de transport aérien, notamment en matière d’activités économiques et touristiques. Les composantes du projet portent sur : (i) les travaux de construction d’un nouveau terminal y compris les équipements, ii) les travaux de construction d’infrastructures associées (parkings avions, parkings de voitures, bretelles de pistes et routes d’accès ; et (iii) la fourniture et installation des équipements de sécurité et de sûreté pour le terminal. L’exécution des activités du projet s’étalera de janvier 2019 à avril 2021. Le coût total du projet, hors tous taxes et droits de douanes (HTTD), est estimé à 171 millions d’Euros. Le projet sera conjointement financé par la Banque à travers un prêt BAD d’un montant de 75 millions d’Euros (43,9%), l’Agence Française de Développement pour un montant de 17,51 millions d’Euros (10,2% du coût du projet) et l’Office National des Aéroports (ONDA) pour un montant de 78,49 millions d’Euros soit 45,9% du coût du projet

Sections Connexes