Akinwumi Adesina se félicite de l’appui de l’Allemagne au développement de l’Afrique et réaffirme l’importance des Cinq grandes priorités de la Banque

27/04/2017
Share |

Lors d’un discours prononcé au cours d’une réunion avec la Commission de la coopération économique et du développement du Parlement allemand mercredi 27 avril 2017 à Berlin, le président de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina, a remercié la Commission pour la généreuse contribution de l’Allemagne au Fonds africain de développement (Fad, le guichet de financement concessionnel de la Banque).  fileadmin/uploads/afdb/Documents/Generic-Documents/Speech_at_the_German_Parliament_President_Adesina.pdf 

Le Président de la Bad a brièvement énoncé les Cinq grandes priorités de la Banque citant une analyse indépendante du Programme des Nations unies pour le développement. Selon cette analyse, si l’Afrique se concentrait sur ces cinq grandes priorités, elle réaliserait environ 90 % de ses objectifs de développement durable et 90 % de son Agenda 2063. Les Cinq grandes priorités sont les accélérateurs du développement de l’Afrique : « Grâce à elles, l’avenir est ramené au présent et, pour des centaines de millions d’Africains, la vie vaut la peine d’être vécue aujourd’hui », a-t-il déclaré.

Il a souligné que la Banque a lancé le New Deal pour  l’énergie en Afrique et a désormais le leadership dans le financement de la « révolution dans les énergies renouvelables hors réseau » en Afrique. En outre, elle a fortement investi fortement dans son agriculture. Adesina a indiqué que la Banque travaille activement à la promotion des investissements visant à soutenir les femmes, notamment avec le programme de Discrimination positive en matière de financement pour les femmes d’Afrique (AFAWA). « Les emplois pour les jeunes sont aussi une priorité pour le continent, tout comme le sont l’accélération des octrois de financement pour les petites et les moyennes entreprises, l’intégration des places boursières africaines et l’apport d’aide au secteur privé », a-t-il affirmé.

Dans son discours, Akinwumi Adesina a mis en valeur la vision de la Banque pour l’Afrique et a présenté quelques-uns des succès remportés par l’institution en 2016 : 

  • 3,3 millions d’Africains ont bénéficié de nouveaux raccordements électriques ;
  • 3,7 millions d’Africains ont bénéficié d’un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement ;
  • 5,7 millions d’Africains ont bénéficié d’améliorations apportées à l’agriculture ;
  • 9,3 millions d’Africains ont bénéficié d’un accès à de meilleures prestations en matière de soins de santé ;
  • 7 millions d’Africains ont bénéficié d’un meilleur accès aux transports.

Le président  a salué le Plan Marshall de l’Allemagne avec l’Afrique et a exprimé sa volonté de soutenir la promotion et la coordination du « Partenariat avec l’Afrique » (« Compact with Africa ») prévu au niveau des pays.

Les membres de la commission parlementaire ont favorablement accueilli l’engagement de l’Afrique en faveur de son propre développement et ont fortement adhéré à la vision du président pour l’Afrique ainsi qu’aux Cinq grandes priorités. Ils ont également noté que les priorités de la Banque pour le développement de l’Afrique s’alignent  avec celles de l’Allemagne et ont instamment demandé au président de la Banque de mettre davantage l’accent sur la bonne gouvernance. En outre, les membres de la commission parlementaire ont manifesté leur intérêt pour les initiatives de la Banque en matière d’emploi pour les jeunes et d’autonomisation des femmes. Enfin, les législateurs ont recommandé à la Banque d’accorder une plus grande importance à l’impact des projets de développement sur les populations, notamment la réduction de la pauvreté et des inégalités.

One World, No Hunger: Future of the Rural World (Pre-G20 Summit), Berlin, Germany April 26 -28, 2017