Adesina aux Ambassadeurs accrédités en Côte d'Ivoire: « Nous sommes plus solides que jamais »

16/02/2017
Share |

Dans un discours majeur prononcé devant la communauté diplomatique d'Abidjan, le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a souligné que la Banque est plus solide que jamais. Les prêts et les décaissements sont à des niveaux record, tandis que l'institution a réalisé des gains d'efficacité significatifs.

Adesina s'adressait aux diplomates accrédités en Côte d'Ivoire et dont les pays sont membres de la première institution financière de l'Afrique. La discussion a eu lieu dans le cadre du déjeuner annuel des ambassadeurs de la Banque.

Le dirigeant de la BAD a donné un aperçu de l'évolution de la situation de la Banque en 2016. « Nous sommes plus solides que jamais. Nous avons amélioré l’efficience institutionnelle, l’efficacité et la mise en œuvre », a-t-il déclaré. En ce qui concerne les activités de la Banque, il a déclaré que la Banque a enregistré des niveaux record de prêts et de décaissements.

Adesina a insisté sur le fait que maintenant, plus que jamais, il existe de vraies raisons d'être optimistes quant à l'avenir du continent. « Je suis fier d'être « l'optimiste en chef d'Afrique », dit-il, parce que mon optimisme vient de la forte conviction que l'Afrique, notre continent, fait face à l'avenir avec force, conviction et confiance. L'Afrique est dynamique et en mouvement », a déclaré le président de la BAD. « Les projections économiques montrent que la croissance s'améliorera à 3,2% en 2017. »

Adesina a également réaffirmé l'importance pour les partenaires d'appuyer la mise en œuvre des cinq priorités de développement de la Banque le « Top 5 » étant donné leur alignement sur d'autres objectifs mondiaux. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a récemment confirmé que, selon son analyse de l'alignement entre les objectifs « Top 5 » et les objectifs de développement durable et l'Agenda 2063 de la Commission de l'Union africaine, le « Top 5 » couvre 90% des objectifs des deux programmes combinés.

Dans son mot de remerciement, le doyen du Corps diplomatique, l'archevêque Joseph Spiteri, nonce apostolique de Côte d'Ivoire, a rappelé l'importance de la croissance inclusive en Afrique en faisant référence à "l'impatience des populations africaines pour le bien-être.

« Toutes les classes doivent marcher ensemble. La BAD ne doit pas perdre de vue sa mission de servir les peuples africains. Elle doit soutenir les pays les plus faibles », a déclaré M. Spiteri. « La mise en œuvre du « Top 5 » doit viser cet objectif. »

Lire le discours

Dejeuner des Ambassadeurs, 16 février 2017, Sofitel Abidjan