Les Assemblées annuelles 2017 du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se tiendront du 22 au 26 mai 2017 à Ahmedabad, en Inde. Ces assemblées - le plus important événement annuel de la Banque - permettent d'accroître la visibilité de l'organisation sur la scène internationale. En savoir plus

La Banque africaine de développement et le gouvernement du Soudan lancent le programme ENABLE Youth Soudan

06/03/2017
Share |

Le jeudi 2 mars 2017, la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement soudanais, en collaboration avec l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), a lancé le programme ENABLE Youth au Soudan.

Le programme ENABLE Youth a été approuvé le 28 novembre 2016 par le Conseil d’administration de la BAD, pour un coût total estimé à 32,3 millions de dollars EU. La BAD finance 90,1 % du projet et le gouvernement soudanais assume les 9,9 % restants. Le programme a pour objectif de créer des perspectives économiques et des emplois décents pour les jeunes, femmes et hommes, tout au long des chaînes de valeur agricoles prioritaires. Sa mise en œuvre se fera à travers neuf centres d’incubation pour jeunes agripreneurs (YACIB) situés dans cinq États. Le programme devrait permettre de former et d’autonomiser environ 2 000 « agripreneurs » (et d’aboutir ainsi à la création de 2 000 nouvelles entreprises agricoles dont 50 % seront détenues par des femmes). Chacun de ces agripreneurs devrait employer en moyenne cinq personnes, ce qui créerait 12 000 emplois directs (dont 6 000 réservés aux femmes) au cours des cinq premières années.

La cérémonie de lancement a été co-présidée par Sabri Al-Daw Bakhit Ahmed, ministre d’État à l’Agriculture et aux Forêts, Abdul Kamara, responsable du bureau-pays de la BAD au Soudan, et Victor Manyong, directeur régional de l’IITA pour l’Afrique de l’Est. Était aussi présente Jennet Kem, représentante du Soudan auprès d’ONU Femmes. L’événement a rassemblé plusieurs hauts fonctionnaires, dont des représentants de pays bénéficiaires, ainsi que des représentants du secteur privé et des bailleurs du secteur agricole.

Dans ses remarques liminaires, le ministre a exprimé sa gratitude envers la Banque pour son financement du programme. Il a aussi réitéré l’engagement du gouvernement soudanais à promouvoir la participation des jeunes dans l’agriculture et l’agro-industrie pour assurer la sécurité alimentaire, créer des emplois et soutenir la croissance du PIB. Le ministre a salué les autres interventions et initiatives de la Banque dans le pays.

Pour sa part, le responsable du bureau de pays de la BAD au Soudan a assuré le gouvernement de l’appui continu de la Banque pour la politique de développement exposée dans le programme de réforme économique du Soudan visant à diversifier l’économie hors pétrole dans le secteur agricole et d’autres secteurs. Abdul Kamara a aussi mis en avant le rythme et la progression des cinq domaines prioritaires sur lesquels la Banque concentre ses efforts pour accélérer la transformation économique de l’Afrique (le « Top 5 ») : Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; Nourrir l’Afrique ; Industrialiser l’Afrique ; Intégrer l’Afrique ; et Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique. Abdul Kamara a indiqué que le programme ENABLE Youth Soudan comptait parmi les projets phares de la Stratégie de la Banque « Nourrir l’Afrique » (2016-2025) visant à inclure la jeunesse africaine dans les secteurs de l’agriculture et de l’agro-industrie.

Dans le même esprit, Victor Manyong, directeur régional de l’IITA pour l’Afrique de l’Est, a remercié la BAD pour son financement du projet, mais aussi pour son rôle en tant que partenaire stratégique. Il a précisé que le cadre du programme ENABLE Youth Soudan s’appuyait sur le modèle Youth Agripreneurs initialement élaboré en 2012 par l’IITA au Nigéria, et dont des versions pilotes ont depuis été appliquées dans plusieurs pays africains. L’IITA fournira une assistance technique et des services de soutien à l’équipe de mise en œuvre du programme. 

Après le lancement officiel du programme, des experts de la Banque africaine de développement et de l’IITA ont organisé une formation technique de deux jours pour présenter à l’équipe de mise en œuvre du projet les processus d’acquisition, de décaissement et de gestion financière de la BAD ainsi que le rôle de l’IITA dans la mise en œuvre du programme.