Afrique australe : la BAD approuve un prêt de 20 millions de dollars EU au groupe Meridian

20/01/2017
Share |

La Banque africaine de développement a octroyé un prêt d’un montant de 20 millions de dollars EU au groupe Meridian, pour financer ses activités au Malawi, au Mozambique et au Zimbabwe.

Meridian y opère notamment dans le commerce de matières premières agricoles. Cette facilité de financement de produits agricoles a été conçue pour fournir un appui, avant et après expédition, à chaque étape de la chaîne de valeur des produits agricoles du groupe Meridian dans ces trois pays. Ce, afin de permettre aux agriculteurs locaux, comme aux fournisseurs de matières premières, d’accroître leurs revenus et d’améliorer la qualité de leur production pour l’exportation.

Cette facilité servira plus particulièrement à financer l’achat d’intrants agricoles (principalement de l’engrais) pour les agriculteurs, qui pourront en conséquence garantir la qualité et l’homogénéité des matières premières qu’ils fournissent au groupe Meridian ; elle permettra également d’acquérir des matières premières auprès de plus de 10 000 agriculteurs au Malawi, au Zimbabwe et au Mozambique. Grâce à ce prêt, Meridian pourra, immédiatement après acquisition des produits, avoir accès à un fonds de roulement qui lui permettra d’entreprendre les premières étapes de transformation avant expédition.

Ainsi, la Banque pourra atteindre les petits exploitants agricoles indirectement par le biais d’un agrégateur régional (Meridian) qui, fort de 40 ans d’expérience, connait le marché et est en mesure de gérer les risques opérationnels et de les atténuer.

Fondée en 1970 pour soutenir les petits exploitants agricoles, Meridian se consacre à la production et à l’approvisionnement de divers intrants/extrants agricoles au moyen d’une chaîne de filiales intégrées verticalement au Malawi, au Mozambique, en Afrique du Sud, en Zambie et au Zimbabwe.

L’entreprise, qui distribue plus de 250 000 tonnes de biens par an dans l’ensemble de la région, emploie actuellement plus de 4 200 employés et est l’un des plus grands agrégateurs de matières premières de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Grâce à son réseau de distribution comprenant plus de 120 magasins, Meridian achète également de grandes quantités de matières premières aux petits exploitants agricoles répartis dans les zones rurales. L’African Agriculture Fund (AAF), dont la BAD détient une part de 20 %, fait partie de ses actionnaires.

Le groupe Meridian, étant l’un des plus grands agrégateurs de denrées de l’Afrique australe, joue donc un rôle primordial pour la promotion de l’agro-industrie dans les cinq pays où ses opérations correspondent aux quatre des 5 grandes priorités de développement de la Banque (Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique).

Les principaux marchés de Meridian en Afrique sont le Malawi, le Mozambique, la Zambie, et le Zimbabwe. L’agriculture dans ces quatre pays compte pour approximativement 32 % du PIB et fait vivre 81 % de la population grâce à l’agriculture de subsistance pratiquée par les petits exploitants (56 millions de personnes). Le groupe utilise ses points de vente pour distribuer des intrants agricoles tels que de l’engrais, des semences et du matériel aux petits exploitants.

Le projet est conforme aux priorités opérationnelles relatives au développement du secteur privé de la Banque énoncées dans sa Stratégie décennale (2013-2022) et dans le Programme pour le financement du commerce, qui a pour objectif de promouvoir l’exportation en soutenant l’agriculture et les PME. Il s’inscrit dans le cadre du Pilier II de la politique et la stratégie de développement du secteur financier (2014–2019) pour élargir et approfondir les systèmes financiers de l’Afrique et du Pilier III de la stratégie du secteur privé de la Banque (2013–2017), qui cherche à faciliter le développement des entreprises. Il correspond également à la stratégie Nourrir l’Afrique pour la transformation agricole en Afrique, 2016-2025, qui a pour objectif de faire du continent, un exportateur net de produits alimentaires, autosuffisant en matières premières et capable de diriger une agro-industrie commercialement viable.