La BAD et la Bourse de Londres lancent le rapport « Entreprises pour inspirer l’Afrique 2017»

27/04/2017
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec la Bourse de Londres (LSEG), a procédé au lancement du rapport « Entreprises pour inspirer l’Afrique », le mercredi 26 avril 2017 à son siège à Abidjan. L’initiative vise à renforcer la visibilité des petites et moyennes entreprises (PME) à forte croissance auprès des investisseurs internationaux et à faciliter l’accès du secteur privé au capital à travers les intermédiaires financiers et les marchés des capitaux africains.

Le rapport, qui est le fruit des recherches de la Bourse de Londres et de sa collaboration avec ses partenaires (BAD, CDC Group et PwC) a identifié 343 entreprises privées à croissance rapide, opérant dans 42 pays africains et 7 secteurs d’activités. En Afrique de l’Ouest, 124 entreprises ont été identifiées, 103 en Afrique de l’Est, 90 en Afrique australe, 61 en Afrique du Nord et 18 en Afrique centrale.

Dans son mot d’ouverture, le vice-président de la BAD chargé du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, Pierre Guislain, a souligné le rôle important que joue le secteur privé dans le développement de l’Afrique et sa place dans les activités de la Banque.

« En Afrique, l’investissement et la croissance dépendent en grande partie du secteur privé. Le programme  « Industrialiser l’Afrique » qui fait partie des Cinq priorités de la Banque, se focalise sur la croissance stimulée par le secteur privé. Celle-ci est rendue possible par un climat favorable aux affaires favorable et un secteur financier dynamique, en tirant parti des ressources nationales et des investissements directs étrangers. Les prêts non souverains et le soutien au secteur privé constituent le volet du travail de la Banque qui se développe le plus rapidement ; ces prêts, qui représentaient il y a dix ans moins de 10 % de l’ensemble des prêts de la Banque, vont atteindre dans les prochaines années plus de 30 % », a-t-il ajouté.

Ce rapport  lancé dans la région où le plus grand nombre de PME a été répertorié, montre le dynamisme et  la diversité des entreprises  africaines. Par ailleurs, il souligne à quel point l’Afrique est une région d’opportunités de croissance.

« Nous sommes ravis d’être à Abidjan pour célébrer le lancement de l’édition inaugurale du rapport Entreprises pour inspirer l’Afrique de la Bourse de Londres, qui est le fruit de nos recherches et de la collaboration avec nos partenaires, la Banque africaine de développement, CDC Group et PwC. Le rapport présente 124 entreprises d’Afrique de l’Ouest. Les 18 entreprises ivoiriennes citées dans la publication sont issues d’un large éventail de secteurs, ce qui montre que ce sont les entreprises privées de diverses industries qui sont le moteur de la croissance économique du pays. Les petites et moyennes entreprises offrent une plate-forme essentielle pour la création d’emplois et le développement des compétences en Côte d’Ivoire, et nous sommes heureux d’avoir mis en avant ces réussites », a expliqué Ibukun Adebayo, codirecteur du Département des marchés émergents de la Bourse de Londres.

La Banque s’est engagée à tirer parti des collaborations et des partenariats, en mettant en commun les expertises pour davantage stimuler  le développement des entreprises privées et soutenir la transformation économique et sociale de l’Afrique. Elle a également développé des programmes et des initiatives ciblés qui soutiennent les PME.

« L’un de ces programmes est le Programme des PME en Afrique, doté de 129 millions de dollars EU, que nous avons lancé en 2013 et par lequel la Banque fournit des lignes de crédit et une assistance technique à des institutions financières qui prêtent aux PME. Nous avons également le Fonds africain de garantie pour les petites et moyennes entreprises (FAG), que nous avons lancé en 2012 en collaboration avec l’Agence danoise de développement international (Danida) et l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) », a indiqué pour sa part Frannie Leautier, vice-présidente principale de la BAD.

Mme Aïssata Doucoure, directrice générale de la promotion de l’artisanat du ministère ivoirien du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME et l’ambassadeur  de la Grande-Bretagne en Côte d’Ivoire, Mme Josephine Gauld, se sont jointes aux organisateurs pour le lancement du rapport sur le sol africain et pour rendre hommage aux chefs d’entreprises identifiés dans le rapport.

La cérémonie du lancement du rapport a vu la participation des représentants de PwC, de FTI Consulting et Citibank. Des hauts responsables de fonds d’investissement orientés vers l’Afrique et des représentants d’investisseurs, d’entreprises privées, d’institutions financières, de bourses de valeurs de même que des acteurs des marchés des capitaux, ont assisté à l’évènement.