Niger : le président de la BAD, Akinwumi Adesina, élevé à la dignité de Grand officier de l’ordre du Mérite

28/09/2017
Share |

Akinwumi Adesina being given a medal

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a été fait Grand officier de l’ordre du Mérite du Niger, mardi 26 septembre 2017, à Niamey, lors d’une réception offerte en son honneur dans le cadre de sa visite officielle dans le pays.

En présence des membres du gouvernement nigérien, d’ambassadeurs des pays membres de la BAD accrédités à Niamey, de l’administratrice pour le Niger à la BAD Martine Mabiala, du directeur général de la BAD pour la région Afrique de l’Ouest Janvier Litse, le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini, a remis, au nom du président Issoufou Mahamadou, les insignes de la distinction honorifique à Akinwumi Adesina.

« Je suis à la fois surpris et très touché par l’honneur que vous me faites, a déclaré, ému, le président de la première institution de financement de développement en Afrique. Je vous prie de transmettre à son Excellence le président de la république mes remerciements les plus profonds ».

La médaille de Grand officier de l’ordre du mérite, l’une des plus hautes distinction du pays, a été remise au président Adesina en reconnaissance de son engagement visible et sans relâche en faveur du développement du continent africain, notamment à travers les High 5s, ces Cinq grandes priorités qu’il a assignées à la Banque africaine de développement : éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; nourrir l’Afrique ; industrialiser l’Afrique ; intégrer l’Afrique ; et améliorer la qualité de vie des populations en Afrique.

« Ces Cinq priorités sont en parfaite adéquation avec les priorités de développement du Niger », a salué le chef de l’État nigérien, après les avoir énumérées devant le président de la Banque qu’il recevait en audience mardi 26 septembre,  au palais présidentiel de Niamey.

« La Banque africaine de développement se tient aux côtés du Niger pour accélérer son développement à travers le financement d’autres projets, notamment dans les domaines de l’agriculture et de l’énergie », a assuré  Akinwumi Adesina.

Active au Niger depuis le 17 décembre 1970, la Banque africaine de développement y déploie une coopération dense et diversifiée, dont les interventions cumulées s’élevaient à 1,4 milliard de dollars EU au 31 août 2017, soit près de 800 milliards de FCFA, consacrés en priorité au développement rural.

Le portefeuille actif de la Banque au Niger compte aujourd’hui quinze projets, représentant 510 millions de dollars EU d’investissements au total, ainsi répartis : 44 % en faveur du développement rural, 20 % dans les transports, 14 % d’opérations multisectorielles, 12 % dans le secteur de l’eau et de l’assainissement et 10 % dans le secteur social.