Le président de la Banque africaine de développement au Portugal : multiplier les partenariats pour un meilleur développement du continent

14/11/2017
Share |

Le président de la Banque africaine de développement au Portugal : multiplier les partenariats pour un meilleur développement du continent

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a effectué, du 13 au 14 novembre 2017, une visite de travail de deux jours à Lisbonne au Portugal, à l’invitation des autorités portugaises. Il était accompagné de l’administrateur du Portugal auprès de l’institution, Catherine Cudré-Mauroux.

Mario Centeno, ministre des Finances et gouverneur du Portugal auprès de la BAD, s’est, le premier, entretenu avec le président de la première institution financière africaine de développement, et s’est félicité de sa venue à Lisbonne.

« L'Afrique se positionne au sommet de l'engagement bilatéral et multilatéral du Portugal, et la BAD est à l'avant-garde de cet engagement. Cela augure bien du renforcement de notre partenariat fructueux, qui existe depuis décembre 1983 », a dit le ministre.

Le Portugal intervient prioritairement dans les secteurs de l’infrastructure, de l’eau, de l’assainissement et des énergies renouvelables dans des opérations essentiellement localisées dans les pays lusophones du continent (Angola, Cabo Verde, Guinée Bissau, Mozambique, et Sao Tomé & Principe).

« Je tiens à souligner que nous intervenons également dans d’autres régions du continent », a déclaré le ministre. Le Maghreb constituant l’une des zones bénéficiaires de l’aide publique au développement du Portugal, en particulier le Maroc à hauteur de 15%.

Mario Centeno a évoqué le redressement de son pays qui a traversé des difficultés sur les plans économique, financier et social. « Nous avons de meilleurs résultats financiers et socioéconomiques. Et cette situation favorable va nous permettre de respecter nos engagements vis-à-vis du groupe de la Banque », a-t-il indiqué, en précisant que le Portugal obéira à ses processus budgétaires concernant le FAD avant la fin de l’année 2017. 

S’agissant des priorités stratégiques de la BAD, le ministre des Finances portugais s’est dit « très confiant quant à la capacité de la Banque à mettre en œuvre ses cinq priorités opérationnelles (les High 5) ».

Le président de la BAD a félicité le ministre des Finances pour les bonnes performances économique et financière du Portugal. « Vous avez fait un travail impressionnant a-t-il apprécié avant de mettre en exergue les investissements de la Bad dans les pays lusophones d’Afrique. La Banque africaine de développement y investit près de 2,1 milliards de dollars EU en Angola et au Mozambique qui sont les plus grands bénéficiaires ».

Akinwumi Adesina a ensuite évoqué la nécessité pour la Banque africaine de développement de continuer à jouer son rôle contra-cyclique en mobilisant davantage de ressources par le biais d’une augmentation générale de capital et un accès accru des pays membres régionaux à des ressources afin de développer des infrastructures et de réaliser, à moyen et long terme les cinq priorités opérationnelles.

Il a présenté l’ensemble des réformes institutionnelles initiées par la Banque qui visent à accélérer les procédures internes et permettre à l’institution d’être plus performante.

Le président s’est également adressé aux hommes d’affaires et aux représentants du secteur privé portugais, au cours d’une table ronde coprésidée avec Teresa Ribeiro, la secrétaire d’Etat en charge des Affaires étrangères et de la coopération, également vice-gouverneur du Portugal auprès de la BAD. « C’est en Afrique que tout se passe désormais. Nous avons besoin de votre grande expérience, de votre connaissance du terrain et de votre expertise, notamment dans les partenariats public-privé pour accroître nos chances de réaliser nos cinq priorités et accélérer le développement du continent africain », a-t-il plaidé, avant de tous les inviter au Forum de l’investissement en Afrique que la BAD organisera en novembre 2018.

Akinwumi Adesina s’est également entretenu avec José Joao Guiherme et Pedro Vairinhos respectivement, membre du Conseil d’administration et responsable de la division des Relations internationales de la Caisse générale des dépôts du Portugal, et Georgina Maria Augusta Benrós de Mello, directrice générale de la communauté portugaise des pays lusophones d’Afrique.

Meeting with Mr. Mário Centeno, Minister of Finance and Governor of Portugal for the AfDB and ADF

Sections Connexes