Énergie : 121 villages de Tanzanie bientôt électrifiés grâce à la Banque africaine de développement

07/05/2018
Share |

Dans le cadre de la mise en œuvre de son initiative Éclairer l’Afrique et l’alimenter en électricité, la Banque africaine de développement offre à 121 villages de Tanzanie un accès à une électricité fiable et abordable en finançant la construction de la sous-station Zuzu de Dodoma, la capitale du pays.

« Au nom du gouvernement de la République-Unie de Tanzanie, je voudrais adresser mes vifs remerciements à la Banque africaine de développement, notre banque de prédilection, pour son appui aux efforts du gouvernement visant à combler le déficit d’infrastructures du pays », a déclaré Philip Mpango, le ministre tanzanien des Finances et de la planification, lors de la visite effectuée par le président de la Banque de développement, Akinwumi Adesina, à la sous-station Zuzu.

La Banque a mobilisé près 65 millions de dollars américains pour financer une partie du projet d’investissement dans le système central de transmission d’électricité du pays, qui inclue la construction de la ligne de transmission Iringa-Dodoma-Singida-Shinyanga, longue de 670 kilomètres, et de quatre sous-stations de 220 kV.

18 000 entreprises connectées

« Notre objectif est de fournir des infrastructures de transmission à même de connecter les sources de production d’électricité existantes et à venir dans le Sud et le Sud-Ouest de la Tanzanie aux centres de distribution des régions de Mwanza et d’Arusha situés dans le Nord », a précisé le ministre.

La construction de la sous-station Zuzu de Dodoma, qui constitue le noyau de la ligne de transmission centrale entre Iringa et Shinyanga, a permis d’apporter de l’électricité à 121 villages, et d’améliorer et de stabiliser notablement l’accès à l’électricité dans le pays.

Depuis 1971, la Banque africaine de développement a investi plus de 200 millions de dollars dans le secteur énergétique en Tanzanie et permis de raccorder au réseau plus de 130 000 particuliers et plus de 18 000 entreprises et PME.

Selon Subira Mgalu, la vice-ministre de l’Énergie du pays, la Banque a aussi manifesté son intérêt à financer d’autres projets de production, de transmission et de distribution d’électricité, ainsi qu’à développer les ressources géothermiques de la Tanzanie.

« L’objectif du gouvernement est d’atteindre une capacité de production d’au moins 10 000 MW en 2025, a déclaré Mme Mgalu. Notre plus grand espoir est que la Banque reste un partenaire majeur pour notre développement et qu’elle nous apporte le soutien nécessaire pour concrétiser cette ambition ».