La Banque africaine de développement publie pour la première fois une synthèse de « Perspectives économiques en Afrique » en langues arabe, haoussa et kiswahili

16/04/2018
Share |

La Banque africaine de développement publie pour la première fois une synthèse de « Perspectives économiques en Afrique » en langues arabe, haoussa et kiswahili

Pour la toute première fois, la Banque africaine de développement a publié des synthèses de son rapport annuel phare, « Perspectives économiques en Afrique », dans trois langues africaines : l’arabe, le haoussa et le kiswahili. Parlées par plus de 300 millions d’Africains, ces trois langues sont parmi les plus pratiquées sur le continent. La publication de ce rapport dans des langues locales vise à accroître l’accessibilité de ses conclusions à un vaste segment de la population africaine et à encourager l’intégration linguistique. Cette édition constitue par ailleurs la dernière innovation destinée à augmenter la pertinence et le caractère opportun des Perspectives économiques en Afrique.

Autre nouveauté également cette année : Pour la première fois depuis que la publication a commencé à paraître il y a 15 ans, l’édition 2018 du rapport a été lancée au début de l’année – le 17 janvier 2018 – au siège de la Banque par le président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi Adesina, alors que les précédentes éditions n’étaient rendues publiques qu’en mai, lors des Assemblées annuelles de la Banque. L’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique met l’accent sur les infrastructures. Comme l’a fait remarquer le président de la Banque, « les projets d’infrastructure sont parmi les investissements les plus rentables qu’une société puisse faire. Quand ils sont productifs, ils contribuent considérablement à propulser et à soutenir la croissance économique d’un pays ». Sur la base de résultats préliminaires, la Banque africaine de développement estime que les besoins d’investissements en infrastructures se situeront dans une fourchette de 130 à 170 milliards de dollars EU par an, soit à un niveau bien supérieur au chiffre de 93 milliards de dollars EU couramment cité.

Un autre événement marquant a été la publication des Perspectives économiques régionales pour les cinq sous-régions de l’Afrique le 12 mars 2018, dans les centres régionaux de la Banque. Ces rapports autonomes se concentrent sur des domaines de préoccupation prioritaires de chaque sous-région et fournissent une analyse de leur paysage économique et social. Plus particulièrement, les Perspectives économiques régionales insistent sur l’importance de la forêt du Bassin du Congo pour l’Afrique centrale, évalue le potentiel du secteur manufacturier en Afrique de l’Est, débat de la question de la sécurité alimentaire et de la pauvreté rurale en Afrique du Nord, analyse la concurrence dans les chaînes de valeur alimentaires en Afrique australe et aborde le thème des marchés du travail et les problèmes de l’emploi en Afrique de l’Ouest.

Grâce à ces améliorations, la Banque entend faire de sa série de Perspectives économiques en Afrique (éditions principale et régionales) une publication phare proposant une analyse approfondie et rigoureuse, des données fiables et actualisées ainsi que des documents de référence sur les enjeux du développement de l’Afrique à l’intention des chercheurs, des investisseurs, des organisations de la société civile, des partenaires au développement et des médias. Dans les prochaines années, l’accent sera mis sur la promotion de l’intégration linguistique par l’augmentation du nombre de langues locales dans lesquelles les Perspectives économiques en Afrique sont publiées. La Banque proposera par ailleurs ses produits du savoir aux acteurs du développement les plus influents, tels que les responsables gouvernementaux locaux et les ONG locales, en particulier dans les zones rurales, qui ne participent souvent pas pleinement aux débats importants sur le développement. A travers ces efforts, la Banque africaine de développement continuera de célébrer la diversité linguistique et le multilinguisme de l’Afrique, tout en encourageant l’apport de solutions locales aux défis qu’elle doit affronter.

Pour télécharger le rapport complet, rendez-vous sur : https://www.afdb.org/aeo

Version en arabe : https://bit.ly/2Ho8cYN

Version en haoussa : https://bit.ly/2IVq9e4

Version en kiswahili : https://bit.ly/2H2MM3Y

#2018AEO


You are currently offline. Some pages or content may fail to load.