Akinwumi Adesina reçoit la plus haute distinction de la République du Liberia

16/01/2018
Share |

Akinwumi Adesina reçoit la plus haute distinction de la République du Liberia

Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD), a été distingué, mardi 16 janvier 2018 à Monrovia, Liberia, au rang de « Grand Band de Order of the Star of Africa » (Ordre de l’Étoile d’Afrique) de la République du Liberia. La décoration lui a été conférée au cours d’une cérémonie présidée par Mme Ellen Johnson Sirleaf, chef d’État du Liberia.

« Au nom de la Banque africaine de développement, je suis profondément honoré par cette distinction – la plus haute du Libéria », a déclaré le président de la première institution financière de développement de l’Afrique devant un auditoire composé de membres du gouvernement, d’ambassadeurs accrédités dans le pays, ainsi que du personnel diplomatique.

« Je tiens à remercier personnellement la présidente Ellen Johnson Sirleaf, ce joyau de l’Afrique. Lorsque je suis devenu président de la Banque africaine de développement en 2015, la présidente Sirleaf est devenue une alliée importante dans notre stratégie du High 5 visant à Éclairer l’Afrique,  l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des peuples d’Afrique. Elle s’était déjà engagée, des décennies auparavant, en tant que ministre des Finances, et plus récemment comme présidente de son pays, à mettre l’accent sur ces priorités de développement au Liberia », a-t-il ajouté.

La distinction récompense Adesina pour son engagement manifeste et infatigable en faveur du développement économique rapide du Libéria grâce, entre autres, à la mise en œuvre de la première et de la deuxième des priorités énoncées dans le High 5 : Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie et Nourrir l’Afrique.

L’on reconnaît à la Banque africaine de développement le mérite d’avoir transformé la vie des Libériens grâce au financement de projets routiers et d’infrastructures

, de fourniture d’électricité et d’amélioration des services relatifs à l’eau et l’assainissement.

« La Banque africaine de développement a toujours été un bon partenaire pour le Libéria. Au cours des deux dernières années, le pays a connu des moments difficiles  », a déclaré la présidente libérienne. « Et la Banque africaine de développement est devenue un partenaire privilégié du Liberia en accordant son attention à notre situation, en intégrant nos réussites et nos difficultés, et en continuant à nous soutenir dans notre programme et nos engagements pour deux priorités : l’alimentation en énergie  et l’agriculture. Dans ce dernier cas, Akinwumi Adesina nous a aidés à populariser la production du manioc, comme  ce qu’il a lui-même fait quand il était ministre de l’Agriculture au Nigéria. Maintenant, le manioc est cultivé partout au Libéria », a-t-elle ajouté.

« La Banque africaine de développement continuera à soutenir le Liberia », a déclaré le président de la Banque. « Nous sommes heureux de travailler avec le président élu, George Weah et la nouvelle administration pour marquer les buts les plus importants dans le développement du Liberia ».

La remise de cette distinction a eu lieu après la réunion inaugurale du Groupe de haut niveau sur les migrations internationales en Afrique (HLPM), à laquelle ont également participé, Ellen Johnson Sirleaf, Akinwumi Adesina, et Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique.

À ce jour, les engagements cumulés totaux de la Banque africaine de développement pour les projets approuvés en faveur du Liberia depuis sa première intervention en 1967 s’élèvent à 1,124 milliard de dollars US. Le nombre d’opérations en cours de la Banque dans le pays s’élève à 11, et les engagements relatifs aux opérations récemment agréées représentent un montant de 336,17 millions de dollars US.

Neuf opérations nationales d’une valeur de 219,9 millions de dollars US ainsi que deux opérations multinationales d’une valeur de 116,20 millions de dollars US sont en cours d’exécution.

Le portefeuille est largement réparti sur six secteurs et est fortement investi dans les infrastructures, surtout dans les routes, l’énergie, et l’eau et l’assainissement, pour un montant total de 290,25 millions de dollars US, soit 82 % du total des engagements. Ce portefeuille cadre avec les priorités du programme de transformation du Liberia. Le secteur des transports représente la part la plus importante du portefeuille (49 %), suivi par le secteur de l’énergie (23 %), l’agriculture et le développement rural (14 %), l’eau et l’assainissement (11 %) et la gouvernance (3 %). La valeur moyenne des projets individuels du Libéria se monte à 30,6 millions de dollars US.