Les Assemblées annuelles 2017 du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se tiendront du 22 au 26 mai 2017 à Ahmedabad, en Inde. Ces assemblées - le plus important événement annuel de la Banque - permettent d'accroître la visibilité de l'organisation sur la scène internationale. En savoir plus

Assemblées annuelles de 2017 de la BAD, les délégués convergent vers Ahmedabad, Inde

17/05/2017
Share |

Le palais des congrès et des expositions Mahatma Mandir, dans la région de Gandhinagar à Ahmedabad, ville située dans l’État du Gujarat, est en exaltation. Les officiels s’attèlent à apporter une touche finale aux préparatifs à l’organisation des 52e Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), qui se tiendront du 22 au 26 mai 2017.

La ville d’Ahmedabad est située à environ 926 kilomètres au sud-est de New Delhi, et sa population est de 3,5 millions d’habitants. La région s’est embellie et s’est préparée pour accueillir quelque 3 000 délégués invités à l’événement phare annuel le plus important de la Banque. Les quelque 20 millions d’habitants de cet État, très connu pour sa riche diversité culturelle, se réfèrent à Mahatma Gandhi, l’homme d’État le plus éminent de l’Inde, comme leur père et héro pour l’éternité.

Cet État constitue donc un lieu unique pour la [...] mise en commun de compétences et de talents, vers lesquels convergent des représentants gouvernementaux, des hommes d’affaires, de la société civile, des groupes de réflexion, des universitaires et les médias – d’Afrique et d’ailleurs – pour débattre des principales questions de développement et de la performance de la Banque dans la réalisation de son mandat. Les gouverneurs du Groupe de la Banque, sont généralement des ministres des finances, de l’économie, de la planification ou des gouverneurs de banques centrales, représentent les 54 pays membres africains (régionaux) et les 26 pays membres non régionaux, détenant des intérêts dans la Banque.

Le thème central de ces Assemblées annuelles, à savoir « Transformer l’agriculture pour créer de la richesse en Afrique », se veut le reflet de la célèbre révolution verte de l’Inde, qui a sauvé des millions de personnes de la famine, et illustre les liens entre l’agriculture et d’autres secteurs, ainsi que son importance dans les efforts déployés en Afrique pour réduire la pauvreté et assurer la sécurité alimentaire et la transformation des économies.

Les assemblées mettront en avant l’une des principales créations de la Banque, à savoir les activités des agri-preneurs, une initiative à l’échelle du continent, lancée pour attirer les jeunes diplômés vers l’agriculture en tant qu’activité lucrative.

Les discussions porteront sur la manière dont les priorités du Top 5 de la Banque, en particulier l’agriculture et l’énergie, peuvent être exploitées pour promouvoir la transformation de l’Afrique. Les discussions comprendront notamment une série de forums de haut niveau sur des questions critiques pour l’agro-industrie, telles que le leadership pour la transformation agricole ; les solutions énergétiques créatives pour stimuler l’agriculture africaine ; le financement innovant des activités agricoles ; le financement des infrastructures africaines ; le rôle des femmes dans l’agriculture ; et l’évolution des perceptions sur l’agriculture : le rôle de l’industrie du divertissement (« Nollywood versus Bollywood »), entre autres sujets et questions.

« Notre objectif est clair : atteindre l’autosuffisance alimentaire pour l’Afrique dans un délai de dix ans, éliminer la malnutrition et la faim et placer l’Afrique au sommet des chaînes de valeur agricoles », a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina. La Banque investira 24 milliards de dollars EU dans l’agriculture et l’agro-alimentaire sur le continent au cours des 10 prochaines années.

Il existe un consensus général sur le fait que la Banque est maintenant mieux placée et plus apte à répondre aux besoins de développement de l’Afrique, suite à un processus de transformation réussie qui a, entre autres avantages, permis à l’institution d’intensifier ses opérations dans le cadre des priorités essentielles du Top 5 (éclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains).

Le Premier ministre Narendra Modi et M. Adesina prononceront des allocutions inaugurales, axées sur l’appui au programme de transformation de la Banque et ses relations avec l’Inde et ses partenaires asiatiques, ainsi que sur la manière dont ces relations peuvent être améliorées en vue de contribuer à promouvoir la coopération de l’Afrique avec l’Inde en particulier, et avec les pays asiatiques en général.

Le lancement de l’édition 2017 du rapport « Perspectives économiques en Afrique » et d’un ouvrage intitulé « Beating the Odds: Jump-Starting Developing Countries », ainsi que la présentation du bilan de la Banque pour l’exercice écoulé, figurent parmi les temps forts de ces assemblées.

« Les assises annuelles de la BAD de cette année n’offrent pas uniquement aux gouverneurs et aux autres délégués la possibilité de se pencher sur les problèmes et les défis communs auxquels nous sommes confrontés : elles constituent également l’occasion idéale pour l’Inde et l’Afrique d’approfondir leur coopération économique et leur partenariat, » a affirmé Arun Jaitley, ministre indien des finances, gouverneur de la BAD pour l’Inde et hôte principal des assemblées.

Une série de rencontres à caractère régional sur les thèmes suivants : Coopération économique entre l’Inde et l’Afrique de l’Ouest ; Forum sur la connectivité entre l’Inde et l’Afrique centrale et australe ; Forum des entreprises Inde–Afrique de l’Est ; et Forum sur le commerce entre l’Inde et l’Afrique du Nord, occuperont une place prépondérante dans les discussions au cours des cinq jours que dureront les assemblées.

Des réunions bilatérales et des séances d’information menées par des organisations et des entreprises, ainsi que des expositions, auront également lieu en marge des assemblées.

Les présidents Macky Sall du Sénégal et Patrice Talon du Bénin, ainsi que l’ancien président ghanéen John Mahama, sont au nombre des dirigeants africains qui seront présents aux assemblées de cette année. Le vice-président de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, et son homologue nigérian, Yemi Osinbajo, devraient également y assister.

Avec ce rassemblement à Ahmedabad, c’est la quatrième fois que les Assemblées annuelles sont organisées par un pays membre non régional, après Valence, en Espagne, en 2000 ; Shanghai, en Chine, en 2007 ; et Lisbonne, au Portugal, en 2011. En 2018, les assemblées auront lieu à Busan, en Corée.

La BAD, notée AAA, disposait d’un capital souscrit de 81,79 milliards de dollars EU à la fin de 2016. L’institution a approuvé 5.279 opérations pour un montant total de 131,63 milliards de dollars EU en prêts et en subventions depuis sa création en 1964, afin de soutenir le développement économique et le progrès social de ses 54 pays membres régionaux. Le siège social du Groupe de la Banque se trouve à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Pour en savoir plus sur les prochaines assemblées, se rendre sur https://www.afdb.org/fr/annual-meetings-2017/

#AfDBAM2017 


Sections Connexes

Contact