S’adressant à la presse, Kaberuka réitère la confiance de la BAD en la Côte d’Ivoire

20/08/2014
Share |

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, s’est adressé le 19 août 2014  à la presse nationale et internationale au cours d’une conférence de presse organisée dans le cadre du retour de la Banque à Abidjan.

« La BAD est désormais de retour dans la capitale ivoirienne, son siège statutaire depuis 1964. Nous sommes contents d’être de retour à la maison », a-t-il déclaré dans son propos liminaire. 

« Ce retour est effectif avec ma présence, celles des vice-présidents et de 1000 agents déjà installés dans la capitale économique ivoirienne, en attendant les 500 agents qui vont arriver dans les jours à venir. Les conditions sont suffisantes pour permettre à la BAD de travailler effectivement », a poursuivi Kaberuka.

Donald Kaberuka a renouvelé sa gratitude au gouvernement ivoirien qui, selon lui,  «  n’a ménagé aucun effort pour préparer notre retour, y compris la rénovation de l’immeuble CCIA où nous nous trouvons actuellement ».

Il a toutefois tenu à rappeler les profondes transformations qu’a connu la Banque en dix ans, l’institution ayant, entre temps, triplé son capital. Cet accroissement du capital a pour corollaire la hausse du budget d’intervention de la Banque sur le continent avec un portefeuille d’environ 9 milliards de dollars pour l’année 2014.

Au cours des échanges avec la presse, Kaberuka  a réaffirmé la confiance accordée par la Banque à l’Etat ivoirien. Le retour à Abidjan de la première institution financière africaine constitue, en effet, un signe de confiance et un symbole fort : un symbole de la renaissance de l’économie ivoirienne après une décennie de récession et un symbole de la reconstruction de la société ivoirienne.
Aussi, l’institution souhaite-t-elle s’impliquer pleinement dans le processus de reconstruction du pays par le financement de projets d’infrastructures et par des appuis budgétaires.

De fait, le portefeuille actif de la BAD en Côte d’Ivoire compte actuellement 11 opérations pour un montant total d’environ 233 millions d’euros.  Il s’agit principalement de projets d’infrastructures dans un contexte de réhabilitation post conflit. La moitié des ressources est affectée au secteur privé pour des projets comme la construction du pont Henri Konan Bédié et l’extension des centrales électriques d’Azito et de Ciprel.

Le président de la BAD a également exprimé la préoccupation de son institution quant à l’épidémie Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest. Il a ainsi annoncé que le Conseil d'administration de la Banque a convoqué une réunion d’urgence le  18 août 2014, afin d’approuver la mise en œuvre immédiate d’une subvention multinationale de 60 millions de dollars.

Cette subvention vise au contrôle de la propagation de l'épidémie Ebola dans les quatre pays affectés de l’Afrique de l’Ouest : la Guinée, la Sierra Léone, le Libéria et le Nigéria. La subvention de la BAD sera attribuée au Centre de coordination sous-régionale d’Ebola de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) basé à Conakry en Guinée, compte tenu de sa vaste expérience dans la gestion des épidémies mondiales.

Donald Kaberuka a enfin annoncé la tenue de la première session du conseil d’administration du Groupe de la BAD le 8 septembre 2014 à Abidjan.  Une rencontre qui aura en  en ligne de mire la célébration du  cinquantenaire  de l’institution en novembre prochain.