Afrique du Sud : deuxième rapport de suivi du plan d’action révisé pour le projet de centrale électrique de Medupi

03/10/2017
Share |

La centrale électrique de Medupi, en Afrique du Sud

Le 6 septembre 2017, les Conseils d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ont approuvé les recommandations émises dans le deuxième rapport de suivi établi par le Mécanisme d’inspection indépendant (MII) de l’institution au sujet du plan d’action révisé du projet de centrale électrique de Medupi, en Afrique du Sud.

Le plan d’action de la direction de la Banque, qui avait obtenu le feu vert des Conseils d’administration le 13 février 2013, a été conçu pour mettre le projet de centrale de Medupi en conformité avec les politiques et procédures en vigueur de la Banque, sur la base des recommandations formulées par le rapport d’examen de conformité que le MII avait produit. Ledit rapport avait relevé, en effet, certains cas de non-conformité avec les politiques de la Banque. Aussi, les Conseils d’administration avaient-ils autorisé, le 13 février 2013, le MII à poursuivre un suivi annuel du plan d’action de la direction amendé de mesures correctrices, en stipulant le périmètre du suivi annuel assuré par le MII. Les résultats du premier rapport de suivi du MII ont ainsi été approuvés le 26 novembre 2015 par les Conseils.

Ce nouveau et deuxième rapport de suivi évalue l’état des lieux de la mise en œuvre du plan de gestion de l’environnement, le degré de supervision du projet, les progrès enregistrés en matière d’impact régional, et le respect de la politique de gestion intégrée des ressources en eau de la Banque. Ce rapport souligne également les efforts déployés pour améliorer les consultations publiques auprès des communautés et les mesures correctives prises afin de résoudre d’autres points. Les conclusions et recommandations contenues dans ce deuxième rapport de suivi du Mécanisme d’inspection indépendant (MII) de la BAD sont fondées sur l’analyse des rapports de contrôle effectués par la direction et sur une visite de terrain sur le site du projet de Medupi, effectuée du 19 au 25 février 2017.

Les Conseils d’administration ont pris note des progrès enregistrés par la direction de la Banque pour faire en sorte que le projet de centrale de Medupi soit conforme aux politiques et procédures de la Banque, et autorisé le MII à poursuivre son suivi.

Répondant aux recommandations des Conseils, le MII va donc entreprendre le troisième suivi annuel du projet de Medupi en 2018, conformément aux modalités de suivi entérinées par les Conseils d’administration du Groupe de la BAD en février 2013. Deux fois par an, la direction de la Banque soumettra au MII, pour examen, des rapports de supervision quant aux progrès enregistrés dans l’exécution du plan d’action révisé.

Le projet Medupi Power consiste en la construction d'une centrale électrique à charbon d’une capacité de 4 764 MW à Lephalalae, dans la province du Limpopo, en Afrique du Sud.

Le 25 novembre 2009, le Conseil d'administration de la BAD avait approuvé un prêt n’excédant pas 930 millions d'euros, destiné à financer l’achat et l'installation de six chaudières et turbogénératrices.