Vous êtes ici

Bénin : Un prêt de 163 millions d’euros de la Banque africaine de développement pour l’aménagement de la « route cotonnière »

14-déc-2018

Troisième producteur africain de coton avec une production de 600 000 tonnes lors de la campagne 2017-2018, le Bénin est toutefois confronté à un enclavement de ses zones cotonnières. Ce jeudi 13 décembre 2018, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a accordé une assistance financière de 163,12 millions d’euros pour financer l’aménagement de la principale route cotonnière reliant Djougou à Banikoara, longue de 209,68 km. Ce financement se répartit en deux prêts, l’un octroyé par la Banque, à hauteur de 119,93 millions d’euros, l’autre émanant de l’Africa Growing Together Fund (AGTF) pour un montant de 43,19 millions d’euros.  

La route Djougou-Pehonco-Kérou-Banikoara constitue l’épine dorsale du réseau des routes cotonnières du nord-ouest du Bénin. Mais effectuer ce trajet exige aujourd’hui pas moins de dix heures pour un poids lourd. La réalisation du projet devrait donc améliorer le service sur le tronçon, favorisant l’accroissement du trafic et des échanges commerciaux dans la région, et contribuer à la réduction des coûts de transport et à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines de la route. Dans cette veine, la baisse des coûts logistiques aura pour conséquence la diminution des coûts de production et d’exportation du coton, pilier de la richesse nationale du Bénin, améliorant ainsi la compétitivité économique du pays.

« Le potentiel de production cotonnière et d’industrialisation dans la zone du projet est important. Aussi, la réalisation de cette route attirera de nouveaux investisseurs dans les secteurs de la production, de la transformation et de l’exportation du coton », a soutenu Serge N’Guessan, directeur général adjoint pour l’Afrique de l’Ouest à la Banque.

La filière du coton joue un rôle primordial dans l’économie béninoise. Le secteur représente 45 % des recettes fiscales (hors douane) du pays. Il contribue pour 13 % au PIB national et pour 80 % dans la recette des exportations du pays. Au cœur de l’activité économique, le coton représente environ 60 % du tissu industriel du Bénin.

La Banque compte parmi les plus importants partenaires financiers du Bénin, notamment dans le secteur des transports. Elle poursuit désormais ses interventions dans la zone de forte concentration de la production agricole du pays (centre et nord). Le portefeuille actif de la Banque au Bénin comprend 13 projets, dont deux dans le secteur des transports, soit un engagement total de 343 millions d’euros.

Contact: 

Sections Connexes