Gouvernance des infrastructures : la Banque africaine de développement et la Banque mondiale organisent une table ronde internationale à Grand-Bassam

20/06/2018
Share |

Gouvernance des infrastructures : la Banque africaine de développement et la Banque mondiale organisent une table ronde internationale à Grand-Bassam

La Banque africaine de développement et la Banque mondiale organisent, du 21 au 22 juin 2018 à Grand-Bassam, à 41 km au sud-est d'Abidjan, la capitale économique ivoirienne, la deuxième table ronde internationale sur la gouvernance des infrastructures. Les deux institutions entendent ainsi permettre aux participants d’examiner l’impact de la mauvaise gouvernance sur la croissance économique.

Cette réunion, qui fait suite au débat en cours sur la gouvernance sur le développement durable et la croissance économique, rassemble des décideurs de haut niveau, des représentants du secteur privé et de la société civile. Ensemble, ils tenteront d’insuffler un dynamisme à la gestion des infrastructures, notamment grâce à une meilleure gouvernance.

Pendant deux jours, les participants réfléchiront à la problématique : «Construire la bonne infrastructure pour demain». Ils démontreront que l'obstacle majeur à de solides investissements dans l'infrastructure, est lié au mauvais financement et à sa mauvaise gouvernance.

Partage de connaissances et enseignements

Ils mettront particulièrement en évidence la pertinence de la mise en œuvre de normes de qualité tout au long du cycle des projets d'infrastructures, afin de garantir leur conception et leur efficacité, mais aussi la conformité aux meilleures politiques et pratiques de gouvernance.

De toute évidence, la gouvernance en général et celle des infrastructures en particulier est un facteur majeur de croissance économique durable et réussie. Les réunions plénières et les groupes de travail seront l'occasion pour les experts et les partenaires sectoriels de partager leurs connaissances sur des cas concrets afin d’en tirer des enseignements.

En prélude à la rencontre, le directeur du département des Infrastructures et du développement urbain de la Banque africaine de développement, Amadou Oumarou, a souligné la pertinence de la table ronde. " Le défi pour les pays africains, a-t-il dit, est d'aborder la gouvernance de l'infrastructure de manière globale : depuis la planification et la priorisation jusqu'à l'approvisionnement,  en passant par la maintenance et l'exploitation afin de récolter les bénéfices à long terme de leurs investissements".

Les études de cas concrets, a-t-il ajouté, couvriront, entre autres, les services d'infrastructures de service public.


Sections Connexes