Le Groupe de la Banque africaine de développement annonce la nomination de Charles Boamah au poste de Vice-Président Principal

28/04/2017
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a le plaisir d’annoncer la nomination, avec effet immédiat, de Charles Boamah au poste de Vice-Président principal du Groupe de la BAD.

Après avoir assumé les fonctions de Vice-président et Chef du complexe financier de la première institution financière africaine durant les six dernières années, puis celles de Premier Vice-président et de chef des Opérations par intérim, Charles Boamah, accède à ses nouvelles fonctions avec une solide connaissance des finances, des opérations et de l’administration de la Banque. Cadre respecté à l’échelle internationale, Charles Boamah a, à son actif, plus de 35 années d’expérience personnelle en matière de leadership, en Afrique et hors du continent.

Avec un style de gestion axé sur les personnes et les résultats, Charles Boamah a piloté et parrainé un certain nombre d’initiatives majeures portant sur le changement au sein de la Banque. Parmi celles-ci figurent notamment les réorganisations, la reconfiguration des processus opérationnels pour une plus grande efficacité et une décentralisation accrue des activités de l’institution. Il apporte ainsi, dans cette nouvelle fonction, une forte expérience en matière de planification et d’exécution dans la continuité des activités. Il a, en effet, joué un rôle de premier plan dans la relocalisation temporaire réussie de la Banque à Tunis en 2003 et dans le processus de retour à Abidjan en 2015.

Au cours des six dernières années, Charles Boamah a dirigé avec succès des initiatives majeures dans le cadre de la mobilisation des ressources en faveur de la Banque, notamment la dernière reconstitution des ressources du Fonds africain de développement, la création en 2015 de l’Africa Growing Together Fund, une facilité de cofinancement d’un montant de 2 milliards de dollars américains, et la négociation efficace d’une facilité de cofinancement de 3 milliards de dollars américains au titre de la Facilité d’assistance renforcée en faveur du secteur privé en Afrique. Par ailleurs, il a dirigé le groupe de travail chargé de la création d’Africa50, un instrument innovant ayant pour mission d’assurer le développement accéléré de l’infrastructure en Afrique.

Charles Boamah est actuellement président du Conseil d’administration de la Facilité africaine de soutien juridique et du Comité de pilotage de l’Initiative des marchés financiers africains. Il est membre du Conseil d’administration d’Africa50 et du Conseil des gouverneurs de la Banque pour le commerce et le développement de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe (Banque de la ZEP). Il était membre du Conseil d’administration de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), du Comité consultatif de l’Unicef et de certains autres comités d’action du Forum économique mondial.

Avant de rejoindre la Banque africaine de développement en 1996, Charles Boamah était au service de Wells Fargo Bank (après sa fusion avec First Interstate Bank, son précédent employeur). En sa qualité de Vice-président chargé de la politique comptable et de la recherche à Wells Fargo, il était chargé, entre autres, d’orienter les équipes de négociation pour la structuration d’opérations complexes.

Charles Boamah a commencé sa carrière professionnelle chez Coopers & Lybrand (aujourd’hui PricewaterhouseCoopers - PwC) à Accra (1978-1980) et à Los Angeles (1982-1985), où il était chargé des services d’assurance et de soutien en matière de fusion et d’acquisition à des entreprises du secteur bancaire, ainsi qu’aux sociétés des secteurs des assurances, de la fabrication et de la vente au détail. Son portefeuille de clients comprenait également des municipalités et plusieurs entreprises publiques.

Charles Boamah est titulaire d’un B.Sc. (mention très honorable) en administration des affaires de l’Université du Ghana, Legon, et d’un MBA en finances de l’Université de la Californie à Los Angeles, États‑Unis. Il est par ailleurs expert‑comptable agréé (CPA) de l’État de la Californie, aux États‑Unis.

Évoquant la nomination de Charles Boamah, le Président de la Banque africaine de développement, Dr. Akinwumi Adesina a déclaré: «Charles apporte avec lui une vaste expérience du financement du développement et une solide connaissance des finances et des opérations de la Banque. Il a réalisé un travail remarquable en tant que Vice‑président des finances. Avec sa prise de fonction au poste de Vice-président principal, je suis convaincu que l’équipe de la Haute Direction et notre personnel maintiendront la dynamique positive des réformes engagées dans notre institution afin d’accélérer la mise en œuvre des Cinq grandes priorités de la Banque». 


Sections Connexes

Contact