Côte d’Ivoire : la Banque africaine de développement promeut, par le biais de l’ADEA, l’alphabétisation numérique en Afrique.

21/05/2019
Share |

Côte d’Ivoire : la Banque africaine de développement promeut, par le biais de l’ADEA, l’alphabétisation numérique en Afrique.

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA), logée par la Banque africaine de développement, s’est associée, le 8 mars dernier, au  ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENETFP) ivoirien et à la Fondation Didier Drogba (FDD) pour promouvoir l’alphabétisation numérique en Afrique.

Un protocole d’accord sur le projet dénommé « KALAAN » a été signé lors d’une cérémonie tenue au ministère en présence notamment de Kandia Camara, ministre du MENETFP, Didier Drogba, président de la fondation éponyme, Albert Nsengiyumva, secrétaire exécutif de l’ADEA, et Yaya Touré, manager de la start-up BYTE sarl.

Le projet KALAAN vise à sensibiliser les autorités publiques et les partenaires du développement pour faire de l’alphabétisation une priorité. Il prendra en charge la formation de populations cibles sur des questions de développement comme la citoyenneté, la santé et l’inclusion financière à travers des programmes d’alphabétisation dédiés.

Globalement, le projet entend améliorer le taux d’alphabétisation de plus de dix millions d’Africains en cinq ans, par l’utilisation des nouvelles technologies de l’information (NTIC), dont les smartphones, avec un accent particulier mis sur les populations féminines et les communautés rurales. En Côte d’Ivoire, quelque trois millions de personnes sont concernées sur trois ans.

Le projet utilisera la méthode « AmBC » pour l’alphabétisation numérique développée sur portable par la société ivoirienne BYTE.

« Je suis fier de ce partenariat ! L'idée est de pouvoir toucher 10 millions de jeunes en l'espace de cinq ans en Afrique », a déclaré Didier Drogba. Le secrétaire exécutif de l’ADEA, Albert Nsengiyumva, a confirmé son soutien au projet car il considère l’éducation comme « la clé du développement de chaque pays ».

Remerciant l’ADEA et la Fondation Didier Drogba, Kandia Camara a souligné l’importance pour les femmes, les hommes et les jeune d’apprendre à lire, écrire et calculer à partir d’un smartphone, notamment ceux qui habitent dans les zones rurales. 

Cette cérémonie a permis de rappeler que la Stratégie continentale de l'éducation pour l'Afrique (CESA) 2016-2025, élaborée pour atteindre les ambitions de l’Agenda 2063, propose notamment de « lancer des campagnes globales et efficaces d’alphabétisation sur tout le continent pour éradiquer l'analphabétisme » (objectif stratégique n°6).

De plus, la Stratégie préconise notamment huit axes d’action, dont celui de « revisiter et étendre les campagnes existantes d'alphabétisation » ou encore de « promouvoir l'enseignement des langues, les sciences sociales, les mathématiques et l'utilisation des TIC dans les programmes d'alphabétisation ». Le CESA 2016-2025 stipule par ailleurs que « très peu de pays africains ont lancé des campagnes massives d'alphabétisation, comme ont pu le faire Cuba, le Nicaragua et d'autres pays asiatiques dans les années 1960 et 1970.

L’Agenda 2030 a également repositionné l’alphabétisation et souligné que les compétences en écriture et en calcul étaient essentielles pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Enfin, le recours aux TIC constitue une stratégie émergente d’alphabétisation poursuivie dans plusieurs pays. L’alphabétisation par le téléphone portable et les tablettes s’est révélée efficace dans plusieurs pays africains pour la prise en compte des apprenants en situation de mobilité ou peu disponibles pour suivre des formations en présentiel.

Aujourd’hui grâce à ce protocole d’accord, une campagne massive d’alphabétisation numérique, via le téléphone portable, est en route !

Contact: Stefano De Cupis, Chargé supérieur de communication, ADEA, tél. : (+225) 2026 4261

Toutes les photos sont disponibles sur le compte Flickr de l’ADEA

=============================================

À propos de l’ADEA

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue politique. C’est un partenariat réunissant des décideurs africains chargés de l’éducation, de la science et de la technologie, des partenaires de la coopération au développement, des chercheurs et des experts techniques en éducation. L’ADEA contribue à donner aux pays africains les moyens de développer des systèmes d’éducation et de formation de qualité qui répondent aux besoins émergents de ces pays et favorisent une transformation sociale et économique durable.


You are currently offline. Some pages or content may fail to load.