Vous êtes ici

Egypte : l’industrie du meuble génère des emplois et de la richesse à Damiette

20-mar-2020

Alors que les premières lueurs du soleil illuminent les toits de la ville de Damiette, les rues de la ville égyptienne s’animent peu à peu. Les enfants cheminent vers l’école, les mobylettes se lancent dans les avenues alors que les stores des commerces sont relevés pour accueillir les premiers clients.

Tôt le matin, l’effervescence est déjà perceptible au sein de l’atelier « Meubles Masoud Elkholy ». 3000 m2 de locaux où une quarantaine de personnes s’affairent à démarrer les machines de découpe pour façonner des mobiliers en bois. Avec ses deux frères, Elsaied Elkhol a repris la direction de l’enseigne fondée par leur père.

« Mon père est à l’origine de cet atelier. Aujourd’hui, mes deux frères et moi gérons l’entreprise. Notre activité n’a pas toujours été aussi importante. Nous l’avons beaucoup développée ces dix dernières années», explique El Elsaied Elkholy, directeur général du magasin.

Depuis 2009, cette enseigne de meubles s’est considérablement développée et son chiffre d’affaires a littéralement quadruplé. En partie, grâce au programme d’appui aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) financé par la Banque africaine de développement à hauteur de près de 2 millions de dollars américains.

« La Banque nous a permis de participer à trois salons. Cela nous a donné l’opportunité d’exposer notre travail et nous a ouvert les portes pour de nouvelles transactions » se réjouit Elsaied Elkholy. « Nous faisons face à beaucoup de défis. Le plus grand ici étant le peu d’expérience en design. Je fabrique un produit qui doit répondre aux besoins de mes clients. Je dois être au fait des dernières tendances pour augmenter mes chances de le commercialiser... », précise-t-il.

Et en matière de design, grâce au projet, ce ne sont pas les compétences locales qui manquent à l’appel. La vingtaine, Mena Elgalmi, graphiste, en témoigne : « Grâce à ce projet, j’ai pu participer à un atelier et apprendre davantage sur le travail du bois. Je souhaite qu’un jour, nous parvenions au stade où nous pourrons superviser nos propres créations. Ma fille aime déjà dessiner et regarder les images de ce que nous créons… je pense qu’elle a un avenir dans cette branche ».

En Egypte, la grande majorité du secteur privé est constituée par les MPME. Elles emploient près de 80% de la population active du pays. « Damiette représente l’un des groupements les plus importants du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. 90 % de sa population travaille dans le secteur de la fabrication de meubles. Nous avons pour objectif de pérenniser ce secteur d’activité et de développer cette industrie à Damiette. », souligne Mohamed Rashad, représentant local de l’Agence égyptienne de développement des MPME.

 Les entrepreneurs damiettois sont un exemple parmi bien d’autres. Aux côtés des autorités egyptiennes depuis 2003, la Banque a contribué à offrir des services de conseil, de financement et d’assistance technique aux entrepreneurs égyptiens.  L’objectif étant de libérer le potentiel du secteur privé pour créer de la richesse et des emplois. 

Sections Connexes