Forum des affaires UE-Afrique : l’avenir de la jeunesse africaine domine le programme

27/11/2017
Share |

Forum des affaires UE-Afrique : l’avenir de la jeunesse africaine domine le programme

Le 6e Forum des affaires UE-Afrique, qui s’est ouvert lundi 27 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, met l’accent sur la nécessité de créer des emplois et d’investir dans les jeunes en Afrique, comme l’illustre son thème : « Investir dans la création d’emplois pour les jeunes ».

Invité de prestige du Forum, le président du Groupe de la Banque africaine de développement Akinwumi Adesina a appelé à faire évoluer les idées préconçues sur la jeunesse africaine : « Les jeunes ne veulent pas être aidés, ils cherchent simplement un environnement approprié pour s’épanouir ».

Tout en rappelant que 66 millions de jeunes sont sans travail dans les zones rurales du continent africain, le président Adesina a souligné la nécessité de prendre des risques en investissant dans cette jeunesse.

Selon lui, l’agriculture est la solution. En effet, la moyenne d’âge des agriculteurs africains est aujourd’hui de 65 ans et l’Afrique dépense 35 milliards de dollars EU par an en importations alimentaires, alors même qu’elle possède 600 millions d’hectares de terres cultivables inexploitées.

« L’agriculture est tendance, c’est même à la mode. Les agriculteurs de demain seront des jeunes qui, pour exercer leur métier, auront troqué la salopette pour des technologies numériques. Mais nous devons bien les équiper », a ajouté M. Adesina, par ailleurs lauréat du Prix mondial de l’alimentation 2017.

L’Afrique pourrait devenir le grenier du monde si elle fait bien les choses. C’est sur cette idée fondamentale que reposent les priorités High 5 de la Banque – éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations. L’énergie est en tête de ces priorités, car rien ne peut se faire sans elle.

Daniel Kablan Duncan, le vice-président de la Côte d’Ivoire, avait inauguré le Forum en observant que le partenariat entre l’Afrique et l’Europe représenterait l’instrument de prédilection pour soutenir la dynamique stimulante du développement de l’Afrique.

La création d’emplois constitue le fil conducteur du Forum, mais c’est aussi le principal axe de réflexion du Sommet UE-UA qui se tient les 29 et 30 novembre à Abidjan. Cette rencontre marquera en outre le lancement officiel du Plan d’investissement extérieur (PIE) de l’Union européenne auquel a souscrit l’Union africaine.

Il y a eu consensus sur le fait que les objectifs de développement communs de l’Afrique ne sauraient être atteints en œuvre sans investissements importants de la part des gouvernements africains, du secteur privé et des partenaires au développement comme l’Union européenne.