Gouvernance en Afrique : un don de plus d’un demi-million de dollars EU de la BAD au Centre africain de formation et de recherche administratives pour le développement (CAFRAD)

10/05/2017
Share |

La Banque africaine de développement (BAD), a accordé, le 29 mars 2017, un don de quelque 649 000 dollars EU en faveur du Centre africain de formation et de recherche administratives pour le développement (CAFRAD). Organisation intergouvernementale panafricaine, le CAFRAD oeuvre à la modernisation des systèmes d’administration publique et de gouvernance en Afrique.

Financé via le Fonds d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire (FAT-PRI), ce don entend améliorer les capacités du CAFRAD en matière d'assistance technique et de formation, dans le but d’en faire un centre africain d’excellence et de référence, aligné sur les standards internationaux. Grâce à ce don, cet organisme panafricain bénéficiera d’un diagnostic institutionnel, d’un plan de transformation triennal, d’un nouveau schéma organisationnel, d’une stratégie ciblée de mobilisation de ressources ainsi que d’une lecture des besoins en matière d’expertise et de formation.

Partant, le CAFRAD pourra former un plus grand nombre de cadres africains en matière de gouvernance économique et financière, au bénéfice des institutions publiques africaines. Les pays du continent pourront ainsi se doter d'administrations modernes et dotées de meilleurs systèmes de gestion des finances publiques, de mobilisation de ressources et de lutte contre la corruption.

Ce don participe aussi du renforcement de l’intégration régionale, car en proposant une offre de formations diversifiée et de qualité, le CAFRAD aidera à l’harmonisation et à la convergence réglementaires à l’échelle des espaces UEMOA et CEMAC – codes monétaires et financiers, douaniers et fiscaux notamment.

Enfin, donner au CAFRAD les moyens de répondre aux besoins existants en s’alignant sur les standarts internationaux aidera à accroître la bonne gouvernance, la transparence, et la responsabilisation au sein des administrations et institutions publiques respectives des pays du continent. Ce qui ne pourra qu’améliorer la qualité des services publics aux citoyens – préalables requis à une croissance durable et partagée sur le continent.

Concrêtement, ce don permettra au CAFRAD de bénéficier d’une assistance technique pour concevoir son plan stratégique de transformation ; d’organiser ensuite les ateliers qui valideront ledit plan d’action ; et enfin de recruter un consultant international, expert en gestion des organismes de formation.

Créé en mai 1964, le CAFRAD, qui a son siège à Tanger au Maroc, compte à ce jour 37 États membres.