Intégrité dans les projets de développement : La Banque africaine de développement exclut M. Robert Akika NGONG

Une enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque africaine de développement a révélé que M. NGONG s’est livré à une pratique frauduleuse

15/05/2018
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement a annoncé ce 15 mai 2018 avoir exclu M. Robert Akika NGONG pour une période minimum de 36 mois. Une enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque a révélé que M. NGONG s’est livré à une pratique frauduleuse dans le cadre de son recrutement comme consultant par le Département des statistiques de l’institution : M. NGONG a fait de fausses déclarations au sujet de sa contribution à la conception d’un projet pour éviter d’être disqualifié d’une mission de consultation visant à la mise en œuvre du même projet. Pendant cette période d’exclusion, M. NGONG ne sera éligible ni aux marchés, ni aux contrats de consultation financés par la Banque africaine de développement. En vertu de l’Accord d’application mutuelle de décisions d’exclusion, la sanction prononcée contre M. NGONG peut également être mise en vigueur par la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement.

À propos du Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption:

Le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque africaine de développement est responsable de la prévention, de la dissuasion et des enquêtes sur la corruption, la fraude et d’autres pratiques passibles de sanctions dans les opérations financées par le Groupe de la Banque africaine de développement.

Pour plus d’informations, consultez https://www.afdb.org/fr/about-us/organisational-structure/integrity-and-anti-corruption/

L’enquête du Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque africaine de développement a été menée par M. Justin MAENJE et M. James CHAGONA.

Le personnel de la Banque africaine de développement et le grand public peuvent utiliser les numéros sécurisés du Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption pour dénoncer des pratiques passibles de sanctions au sein de la Banque ou dans les opérations qu’elle finance. 

Téléphone sécurisé: +1 (770) 776-5658 
Serveur courriel sécurisé: investigations@iacd-afdb.org

Le courrier doit porter la mention « CONFIDENTIEL » et être envoyé à l’adresse suivante:
Banque africaine de développement
Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC)

Immeuble  du Centre de commerce International d’Abidjan CCIA
Avenue Jean-Paul II
01 BP 1387 Abidjan 01, Côte d'Ivoire

Contact pour le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption :
Chimène Clarisse Comoe
Tel: +225 20 26 59 32
Email: c.comoe@afdb.org