L’ADEA et la BiD signent un Protocole d’accord pour renforcer le secteur de l’éducation en Afrique

22/09/2017
Share |

La Banque islamique de développement (BID) et l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) ont signé le 14 septembre 2017 à Djeddah (Arabie Saoudite) un Protocole d’accord (PdA) sur la coopération dans le secteur de l’éducation en Afrique, visant à apporter à leurs pays membres communs un soutien pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) et ceux de l’Agenda 2063 pour l’Afrique.

Le vice-président chargé des Opérations sectorielles de la BiD, Mansur Muhtar, et le Secrétaire exécutif par intérim de l’ADEA, Shem Bodo ont signé le protocole d’accord respectivement pour le compte de leur institution, en présence du Ministre de l’enseignement supérieur, de la science et de la technologie de la République du Soudan du Sud, Yien Oral Lam Tut. La délégation était composée de la  Directrice du développement du capital humain, des jeunes et des compétences au sein du Groupe de la Banque africaine de développement,  Oley Dibba-Wadda, de la Chargée principale des relations extérieures et du partenariat stratégique,  Ramata Almamy Mbaye et de l’Attaché de l’éducation de la République du Soudan du Sud. Ont assisté à cette cérémonie de signature le Vice-président chargé des finances et Directeur financier, Dr. Zamir Iqbal, l’Envoyé spécial de la BID sur les ODD et  Conseiller principal du Président de la BID, Dr. Rami Mahmoud Saeed, le Conseiller en science, en technologie et en innovation, Dr. Hyat Sindi et le Directeur de la division de l’éducation, M. Abderahman Beddi.

La visite fait suite aux recommandations de la Triennale de l’ADEA tenue à Dakar en mars 2017 au cours de laquelle les deux institutions se sont engagées à collaborer dans le secteur de l’éducation dans leurs pays membres communs. Le PdA sert de cadre pour faciliter la coopération dans les domaines d’intérêt commun, notamment le plaidoyer et le partage des connaissances,  la coopération pour le renforcement des  capacités et la mobilisation  des ressources pour appuyer  les  systèmes éducatifs en Afrique.

Les discussions d’une durée de deux jours ont permis d’établir la feuille de route de collaboration à court et à moyen terme qui met en exergue un engagement fort en faveur de la création du Fonds africain pour l’éducation (FAE), initiative lancée  par l’ADEA, en s’appuyant sur les possibilités offertes par l’Association en tant que forum de haut dialogue politique et plateforme stratégique unique de réseaux. Le Fonds africain pour l’éducation est une initiative africaine unique visant à mettre en place  un mécanisme de financement durable en vue de financer l’éducation sur le continent.

=============

À propos de la BID

La Banque islamique de développement (BID) a pour but de favoriser le développement socio-économique au sein de ses pays membres et des communautés musulmanes dans les pays non membres avec pour objectif ultime de promouvoir le développement humain grâce à des investissements dans des domaines prioritaires tels que l’éducation, la réduction de la pauvreté, la santé et la gouvernance.

www.isdb-pilot.org

À propos de l’ADEA

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques et un véritable partenariat entre les ministères africains de l’Éducation et les partenaires extérieurs. Sa vision est celle d’une Afrique disposant d’une éducation et d’une formation de qualité tournée vers la promotion des connaissances et des compétences essentielles au développement accéléré et durable. L’ADEA est hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

www.adeanet.org


Sections Connexes

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.