Le Conseil d’administration de la BAD approuve 65 millions d’euros pour l’électrification rurale, périurbaine et urbaine au Niger

09/12/2016
Share |

Le Conseil d'Administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, au cours de sa séance de vendredi 09 décembre 2016, un financement de 51,72 millions UC (environ 65 millions d'Euros) destiné à appuyer le Projet d'électrification rurale, périurbaine et urbaine du Niger (PEPERN). L'objectif général de ce projet est d'accroître le taux d'accès à l'électricité des populations dans les huit régions que compte le Niger. Il vise également à améliorer la gouvernance sectorielle à travers le renforcement des capacités des acteurs du secteur de l'énergie.

Le PEPERN s'inscrit dans la droite ligne de l'objectif d'accès universel à l'électricité à l'horizon 2025, tel que défini dans le Nouveau pacte pour l'énergie en Afrique. Le projet permet, à travers sa composante infrastructure, de renforcer la capacité de production du Niger de 20 MW et de donner l'accès à environ 46 000 ménages (soit environ 331 000 consommateurs dont 50.3% de femmes). A travers la composante, appui institutionnel, via les études d'électrification, le projet permet également de préparer les bases d'un futur projet d'électrification de 100 localités rurales ; ce qui permettra de réaliser dans les prochaines années, l'accès pour environ 60 000 ménages (soit 432 0000 consommateurs).

De façon spécifique, ce projet permet de couvrir 5 des 7 thèmes sur lesquels s'appuie la Stratégie du Groupe de la Banque pour le Nouveau pacte pour l'énergie en Afrique : (i) instauration d'un climat propice aux réformes à travers l'appui du régulateur (ARSE) ; (ii) renforcement des capacités des sociétés d'électricité pour en garantir la réussite : à travers l'appui à la Société Nigérienne d'Electricité ( NIGELEC) ; (iii) augmentation substantielle du nombre de projets d'énergies bancables : à travers les études d'électrification de 100 localités rurales ; (iv) augmentation du pool de financements pour l'exécution de nouveaux projets ; car ce projet vient en complément des financements des autres partenaires techniques et financiers ; et (v) accès aux sources d'énergie au bas de la pyramide : le milieu périurbain et rural sont concernés par le projet. Enfin ce projet permet d'appuyer la plupart des acteurs du secteur de l'énergie dont les capacités seront renforcées, notamment le Ministère en Charge de l'Energie, le Centre National d'Energie Solaire (CNES), l'Agence Nigérienne de Promotion d'Electrification en milieu Rural (ANPER), l'Autorité de Régulation du Secteur de l'Energie (ARSE) et la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC).

Ce projet vient ainsi renforcer l'engagement du Groupe de la Banque Africaine de Développement, à soutenir les efforts du Gouvernement du Niger en vue d'améliorer les conditions de vie des populations.


Sections Connexes