Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique soutient la promotion des mini-réseaux verts en République Démocratique du Congo

09/01/2018
Share |

La République Démocratique du Congo (RDC) a bénéficié le 30 novembre d’une subvention de 994 270 dollars EU du Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) pour promouvoir les projets de mini-réseaux verts (dit GMG en Anglais) et faciliter les investissements privés dans ce sous-secteur.

Le programme d’appui aux mini-réseaux verts du SEFA cadre totalement avec l’engagement de la Banque africaine de developpement de soutenir les projets d’infrastructures énergétiques, de changement climatique et d’adaptation. Le projet s’inscrit dans le « New Deal pour l'énergie en 'Afrique »  notamment sur l’accroissement de la production d’énergie renouvelable.

Ce programme a été mis en place pour appuyer les efforts du gouvernement visant à fournir de l’énergie à au moins 32 % de la population du pays grâce à des solutions hors réseau et mini-réseaux d’ici à 2030. Plusieurs impacts positifs sont attendus, entre autres, la génération de revenus et de possibilités d'emplois supplémentaires pour les populations locales ; la réduction des dépenses récurrentes en matière d’énergie ; la réduction des corvées des femmes et la création de conditions favorables à l'éducation des enfants et aux soins de santé de la population ; et une capacité installée d’énergie de mini-réseaux de 15 MW d’ici à 2020, contribuant ainsi à l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre.

Le programme soutiendra également des activités de projets solaires et de mini-centrales hydroélectriques à un stade précoce et attirera des investissements permettant de fournir entre 20 et 30 MW supplémentaires de capacité installée, fournissant jusqu'à 3 millions de personnes au cours des quatre prochaines années.

Le Ministère de l'Énergie et des Ressources Hydrauliques (MERH) de la RDC a mis en place une Unité de Coordination et de Gestion pour piloter la concrétisation du programme. Il contribuera à la création d'un cadre favorable de politiques et de réglementations pour attirer les investissements du secteur privé dans le sous-secteur mini réseaux verts. Plus spécifiquement, il renforcera les capacités institutionnelles et techniques du MERH et de l'autorité réglementaire pour améliorer leurs compétences en matière de développement de projets GMG. Par ailleurs, cette assistance sera mise à contribution pour développer une politique de soutien aux projets de mini-réseaux solaires préparés dans le cadre du programme pilote d’appel d’offre pour mini réseaux solaires (ESSOR), en particulier pour finaliser les études de faisabilité, réaliser les études d’impacts environnementaux et sociaux et autres étapes du développement aux fins de mener les trois premiers projets pilotes d'ESSOR à la clôture financière. L’assistance servira également à l’évaluation des risques pour les trois mini-réseaux pilotes ESSOR ; à la sélection et au soutien d’autres petits mini-réseaux hydroélectriques ou solaires ; à soutenir les promoteurs de projets GMG par le biais d’une compétition de plan d’affaires et d’études de faisabilité ; à analyser et valider les modèles de mise en œuvre et les études de rentabilité ; de même qu’à lever tous les obstacles d’ordre budgétaire, institutionnel, technique ou de qualité.

Ce programme national s’inscrit dans le cadre de l’appui SEFA à la création d’un environnement propice au développement des GMG qui favorisera la planification sectorielle, la mise en place de politiques et règlementations ainsi que les activités de développement du marché dans plusieurs pays du continent.

À propos du Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA)

Lancé en 2012, SEFA est un fonds fiduciaire multi-bailleurs financé par les gouvernements du Danemark, du Royaume-Uni et des États-Unis. Il vise à soutenir le programme de développement des énergies durables en Afrique, en offrant des subventions pour faciliter la préparation de projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique de taille moyenne ; une prise de participation pour combler le déficit de financement des projets d’énergies renouvelables de petite et moyenne taille ; et un appui au secteur public pour créer un environnement propice aux investissements privés dans le domaine des énergies durables. SEFA est hébergé au sein du Département de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique de la Banque africaine de developpement.

Plus d’informations ici.


You are currently offline. Some pages or content may fail to load.